Courses de haute montagne & randonnée (alpine)

Les Alpes sont le milieu de vie de beaucoup d'espèces de plantes et d'animaux spécifiques. Elles hébergent des biotopes et des milieux de vie hautement sensibles et constituent, à haute altitude, un des derniers espaces sauvages d'Europe. En respectant la nature, nous contribuons à la sauvegarde de ce milieu de vie grandiose.

Les conseils indiquent comment nous pouvons nous comporter de manière à respecter la nature et l'environnement afin d'éviter les conflits.

8 conseils aux alpinistes

1. Respectez les restrictions
Si vous souhaitez dormir sous tente ou en plein air, renseignez-vous à l'avance si c'est autorisé. Faites attention aux panneaux concernant les zones protégées.


2. Déplacez-vous par des moyens écologiques
Bénéficiez des nombreux avantages des transports publics. Si vous êtes contraints de prendre un véhicule privé, covoiturez ou utilisez mobility ou taxi alpin pour une partie du trajet.


3. Respectez les interdictions de circulation et de parcage
La circulation est en principe interdite sur les routes forestières. Évitez le parcage sauvage qui gêne les agriculteurs et les propriétaires de terrains, et qui peut causer des dégâts à la végétation.


4. Nuitées et achats sur place
De cette manière, vous contribuez au développement des régions de montagne.


5. Utilisez les sentiers et itinéraires existants
Vous ménagez ainsi des habitats sensibles pour la faune et la flore. Fermez les portails de clôtures des pâturages.


6. Photographier plutôt que cueillir
C'est dans la nature que les plantes se présentent sous leur meilleur jour. Cueillez les baies et les champignons avec modération et respectez les règlements.


7. Contribuez à la propreté de l'environnement
Emportez vos déchets. Faites vos besoins en gardant une distance suffisante avec les cours d'eau, couvrez les excréments et brûlez le papier-toilette (sauf si danger d'incendie).


8. Ménagez les ressources
L'eau et l'énergie sont des ressources rares dans les hébergements de montagne. Veillez à les économiser.

9 conseils au randonneur alpin

1. Respectez les restrictions
Si vous souhaitez dormir sous tente ou en plein air, renseignez-vous à l'avance si c'est autorisé. Faites attention aux panneaux concernant les zones protégées.


2. Déplacez-vous par des moyens écologiques
Bénéficiez des nombreux avantages des transports publics. Si vous êtes contraints de prendre un véhicule privé, covoiturez ou utilisez mobility ou taxi alpin pour une partie du trajet.


3. Respectez les interdictions de circulation et de parcage
La circulation est en principe interdite sur les routes forestières. Évitez le parcage sauvage qui gêne les agriculteurs et les propriétaires de terrains, et qui peut causer des dégâts à la végétation.


4. Nuitées et achats sur place
De cette manière, vous contribuez au développement des régions de montagne.


5. Utilisez les sentiers et itinéraires existants
Vous ménagez ainsi des habitats sensibles pour la faune et la faune. Fermez les portails de clôtures des pâturages.


6. Photographier plutôt que cueillir
C'est dans la nature que les plantes se présentent sous leur meilleur jour. Cueillez les baies et les champignons avec modération et respectez les règlements.


7. Contribuez à la propreté de l'environnement
Emportez vos déchets. Faites vos besoins en gardant une distance suffisante avec les cours d'eau, couvrez les excréments et brûlez le papier-toilette (sauf si danger d'incendie).


8. Ménagez les ressources
L'eau et l'énergie sont des ressources rares dans les hébergements de montagne. Veillez à les économiser.

 

9. Tenez les chiens en laisse
Egalement hors des zones protégées avec laisse obligatoire, les chiens divagants peuvent déranger les animaux en pâture et les animaux sauvages. En cas de doute, les chiens doivent être tenus en laisse.

Produced by newimpact AG