Escalade, bloc, via ferrata

Les rochers ne sont pas uniquement utiles à l'escalade, au bloc ou aux via ferrata. Ils constituent également des abris importants pour la faune et la flore. A cause de leur accès difficile, nombre de sites rocheux sont restés longtemps intouchés des hommes.
En grimpant, il nous incombe de faire particulièrement attention à ce que ces précieux biotopes et milieux de vie soient sauvegardés. Ceci d'autant plus que l'escalade a fortement gagné en popularité durant cette dernière décennie et que des via ferrata ont été implantées à nombre d'endroits.

 

 

Les „10 conseils pour grimper en ménageant la nature" indiquent comment éviter des conflits. Si nous respectons la nature quand nous grimpons, nous profitons d'une expérience authentique dans la nature et moins d'interdictions et de restrictions seront nécessaires.

 

 

10 conseils pour grimper en ménageant la nature

1. Respectez les restrictions
Renseignez-vous à l'avance sur www.falaise.ch et www.zones-de-tranquillite.chainsi que dans les guides d'escalade du CAS. Faites attention aux indications sur place.

 

2. Déplacez-vous par des moyens écologiques
Bénéficiez des nombreux avantages des transports publics. Si vous êtes contraints d'utiliser un véhicule privé, covoiturez ou utilisez mobility ou encore un taxi alpin pour une partie du trajet.

 

3. Respectez les interdictions de circulation et de parcage
La circulation est en principe interdite sur les routes forestières. Évitez le parcage sauvage qui gêne les agriculteurs et les propriétaires de terrains et qui peut causer des dégâts à la végétation.

 

4. Nuitées et achats sur place
De cette manière, vous contribuez au développement des régions de montagne.

 

5. Utilisez les chemins d'accès et de sortie existants
Vous contribuez ainsi à ménager les habitats sensibles de la flore et la faune. Respectez les propriétés privées et fermez les portails de clôtures des pâturages.

 

6. Ménagez la végétation et les zones de nidification
Utilisez les moulinettes existantes et ne quittez pas la voie par le sommet des falaises. Évitez les parois fortement colonisées par la végétation, n’ôtez aucune plante dans des fissures et contournez les zones de nidification. Évitez de faire du bruit.

 

7. Contribuez à la propreté des sites d'escalade
Emportez vos déchets. Faites vos besoins en gardant une distance suffisante avec les rochers d'escalade et les cours d'eau, couvrez les excréments et brûlez le papier-toilette (sauf si danger d'incendie).

 

8. Utilisez les foyers existants
Tout nouveau foyer détruit la végétation et le sol pour des années.

 

9.Participez aux initiatives locales
Engagez-vous avec les locaux dans l’aménagement et l’entretien des sites où vous grimpez. Apprenez à connaître, apprécier et protéger la faune et la flore des rochers que vous fréquentez.

 

10. Rééquipement et ouverture des sites d'escalade
Vérifiez le potentiel de conflit en avance. Discutez des rééquipements avec ceux qui ont ouvert la voie, avec les grimpeurs locaux ou avec le groupe de travail „Rééquipement et ouverture“ du CAS. Avant tout équipement, entreprenez les démarches nécessaires (p.ex. auprès du propriétaire des lieux, du garde forestier, du garde-faune etc.).

Brochure "Mensch, Fels und Falke" (Homme, rocher et faucon)

Mensch, Fels und Falke (Homme, rocher et faucon), ainsi s’intitule la brochure qui vient de sortir de presse sur le thème du respect de la nature dans la pratique de l’escalade. Son titre suggère déjà que le rocher ne nous appartient pas en exclusivité. Les falaises, particulièrement à basse altitude, constituent d’importants sanctuaires pour la faune et la flore. L’ouvrage entend sensibiliser les grimpeurs au rocher en tant que milieu de vie et biotope, et renforcer leur responsabilité individuelle.

Le riche contenu de cette publication s’adresse avant tout aux formateurs tels que les guides de montagne, les moniteurs d’escalade et les chefs de courses. Il peut par exemple être utilisé dans les cours de cadres. Un feuillet pliable résumant l’essentiel du message vient le compléter. Mensch, Fels, und Falke est édité par la communauté d’intérêt Klettern Basler Jura, Mountain Wilderness, l’école d’alpinisme Kletter­welt et le CAS.

Commande de la brochure "Mensch, Fels und Falke" (uniquement en allemand)

Escalade de bloc et flore de blocs erratiques

Il y a plus de 15 000 ans, les glaciers ont charrié des blocs erratiques riches en silicates. Sur ces derniers poussent des espèces particulières de fougères, de mousses et de lichens, qui ne se retrouvent en aucun endroit dans le Plateau ou le Jura, régions calcaires par excellence. Un example est le Capillaire septentrional, qui est au bord de l'extinction. En tant que grimpeur de bloc, il est important de ne pas nettoyer la végétation sensible des blocs et d'éviter par exemple de grimper sur les parties de blocs colonisées par le Capillaire septentrional.  

Le CAS soutient un projet de thèse sur le sujet à la ZHAW.

Plus d'informations en suivant le lien "Végétation de blocs erratiques" dans la case grise sur la droite de la page.  

Produced by newimpact AG