Au cœur des Alpes glaronaises: la cabane des Clarides

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

Ruedi Angele, Dübendorf

LACCES AUX CABANES Dans les Alpes glaronaises, l' accès aux cabanes est toujours le même. Les flancs de la vallée se dressent abrupts de part et d' autre de l' auge principale. Ce n' est qu' après s' être élevé sur quelques centaines de mètres de montée raide qu' on atteint des régions montagneuses aux pentes plus douces. Aussi, pour bien des touristes, parcourir un des sentiers d' accès à la cabane des Claudes constitue déjà une randonnée. Pour y parvenir, l' itinéraire le plus court, de Tierfeld par Chinzen, exigera quatre heures environ de marche raisonnable mais soutenue. La longueur observer. Il essaie de déchiffrer à l' aide de son esprit les lois de la nature et de remonter qu' à l' origine des choses: ce chemin mène du fait à l' idée. Goethe nous en donne un exemple classique dans sa théorie des métamorphoses. A partir des innombrables espèces de plantes, il trouve, grâce à sa pensée, l' origine, la plante-mère, allant ainsi des données des sens à l' idée. Et c' est cet acte de l' homme qui répond à la dignité de son être. C' est pourquoi il est de notre devoir dé développer les dispositions intellectuelles qui nous sont données, pour parvenir au domaine des idées, qui est le fondement de la perception sensorielle. Alors seulement nous comprendrons entièrement les phénomènes de la nature que nous voyons.

Un vent frais, descendu des montagnes, se met à souffler. Il est temps que je m' en aille; le soleil s' incline déjà vers l' horizon. Plein de joie, je redescends d' un pas allègre vers la vallée, heureux des découvertes enrichissantes qui m' ont été accordées en ce beau jour d' automne. Traduit de l' allemand par Annelise Brocard des voies d' accès doit bien être la raison majeure pour laquelle la cabane des Claudes n' a connu jusqu' ici qu' une fréquentation faible, et c' est dommage. Mais celui que la marche d' ap n' effraie pas en retire avantage: les qua-tre-vingt-quatre places qu' offre la cabane sont très rarement toutes occupées, et le gardien Balz Marti, secondé par sa femme, a le temps de recevoir le touriste avec tous les égards amicaux dus à un hôte.

Cinq chemins récemment marqués conduisent à la cabane des Glandes. Deux partent d' Urner Boden, et trois de la région de Tierfeld. A qui n' est pas, comme nos contemporains, excessivement pressé, à qui peut disposer de quelque cinq heures pour sa montée, on conseillera d' adopter l' itinéraire d' Urner Boden, car il est plus varié, dans un paysage plus attrayant. Une voie part du restaurant « Le Soleil » ( Sonne ), à Urner Boden, et monte à travers la forêt à l' Hinter Orthalden et au col de Fiseten ( indiqué sur la CN I :25000, point 2036, comme « petite arête »: Grätli ). Celui qui préfère une grimpée moins raide partira de Chlus, où la route du Klausen décrit vers le sud une grande boucle, entre Urner Boden et le col. Un petit chemin conduit de là à l' alpage de Gemsfairen, d' où une montée agréable permet de rejoindre, au col de Fiseten, l' itinéraire précédent. Une légère descente, et l'on atteint le fond encaissé de l' alpage de Fiseten. De l' autre côté, le chemin passe sous les falaises du Rotstock et mène à l' arête du Malor. Comme la neige tient tard sur ce flanc, largement qu' aux premiers jours de l' été, la montée par là n' est généralement conseillable que dès la mi-juillet. En suivant pour ainsi dire la courbe de niveau, on parvient dans la vallée du Walenbach, et l'on rejoint, près de Geissstein, la voie d' accès ordinaire qui part de Tierfeld.

Les chemins qui montent de Tierfeld conduisent tous à la vallée du Walenbach et, de là, à la cabane. La voie de montée normale est la plus courte, mais aussi la plus raide dans sa partie inférieure. A environ un quart d' heure au-dessus de Tierfeld, le chemin bifurque pour Vorder Sand et grimpe à Chinzen. De là, il emprunte le flanc gauche de la vallée et aboutit à la cabane en passant par Altstafel, Geissstein, Gletscherchopf. Il est plus aisé de partir de Reitimatt, à deux kilomètres environ avant Tierfeld, de monter à Chrummlaui en passant par le chemin dit des Polonais, et, de là, de revenir, près d' Altstafel, à l' itinéraire habituel de montée par le plateau d' Ahornen. L' année dernière, on a marqué le sentier d' accès à la forêt Sand, lequel d' ailleurs ne figure pas encore sur la carte nationale. Il se détache de la route Tierfeld- Vorder Sand peu après l' embouchure du Walenbach, monte par la forêt de Sand et reste sur le flanc droit de la vallée jusqu' au de Geissstein, où il se raccorde à l' itinéraire normal. Tandis que l'on compte quatre heures à peu près par l' itinéraire le plus court, celui de Chinzen, la montée plus commode par Reitimatt ou la forêt de Sand nécessite une demi-heure à trois quarts d' heure de plus.

La cabane des Clarides est un point de départ idéal pour les EXCURSIONS La combinaison de ces différents itinéraires, à la montée comme à la descente, permet déjà d' établir une jolie gamme d' excursions familiales. On ne doit pas manquer d' inclure dans l' une d' elles le Hansberg, le Gemsfairenstock ( 2972 m ). Ce dernier peut être gravi sans peine en une heure et demie et il offre par beau temps une vue magnifique. A proximité immédiate, l' ascension du Geissbützistock ( 2719 et 2662 m ) est aussi très « payante ». Le coup d' œil plongeant sur l' alpage supérieur de Sand, véritable île de verdure, et la vue de la zone glaciaire des Clarides, crevassée à souhait, sont d' une extraordinaire beauté. Celui qui s' inté aux fossiles trouvera au Beggistock et au Geissbützistock, sans longue recherche, nombre de pétrifications de nos ères géologiques. Des amateurs feront de la descente de la cabane une riche expérience vécue: au lieu de sauter dans la vallée par le plus court, il monteront jusqu' au chemin marqué pour passer la Beggilücke ( 2537 m ), et descendre ensuite sur Tierfeld par Ober Sand, Hinter Sand et Vorder Sand. L' alpage supérieur du Sand, verte oasis, est un joyau des Alpes glaronaises, enchâssé au milieu d' un monde de cimes impressionnantes. D' un côté brillent le blanc névé et la glace bleu-vert du Claridenfirn, et de l' autre se dressent jusqu' au ciel les imposantes falaises du Tödi. La flore est d' une splendeur unique et d' une diversité incomparable. Le vieux maître de la botanique, le professeur Schröter, visitait déjà avec ses étudiants l' alpage supérieur de Sand et y revenait toujours. Mais celui qui a trouvé son plaisir aux sauvages beautés de l' Oberland glaronais, celui-là ne dirigera pas ses pas vers la vallée: il montera par Röti aux cabanes Fridolin ( 2111 m ).

ALPINISME Le grimpeur trouve aussi son compte dans les Clarides. C' est en foule qu' on gravit le Claridenstock ( 3267,5 m ). L' ascension est une excursion glaciaire sans difficulté. A proximité, le Bocktschingel ( 3079 m ) peut être un morceau un peu plus sérieux quand le verglas se met de la partie. Des deux sommets on jouit d' une vue merveilleuse et qui s' étend loin dans le moyen pays. Sans doute, la région même des Clarides n' est pas le paradis du varappeur: le rocher y est plutôt friable, comme en général en pays glaronais. L' arête est du Rotstock ( 2471 m ) offre pourtant une belle varappe. Et vous trouverez aussi quelques itinéraires dans du bon rocher aux Tüfels Stock. Comme bouquet final à une grimperie dans les Tüfels Stock, on peut conseiller l' arête ouest du Speichstock.

L' arête est du Gemsfairenstock est déjà passablement longue. Mais on pourrait se donner un peu de mouvement dans un rocher plus délité sur des nervures secondaires. Au cours d' une semaine sportive, on peut, au bout de quelques jours, pour changer, gagner la cabane Pianura ou la cabane Hüfi, où de nouveau un grand nombre de sommets plus lointains invitent à l' escalade.

EXCURSIONS A SKI Le skieur montera dans tous les cas seulement par la vallée du Walenbach. S' il y a danger d' avalanche ou de rupture de planches de neige, la dernière montée raide avant le Gletscher- chopf peut être délicate. Mais si le skieur a cette pente derrière lui, il peut se préparer à jouir d' une randonnée classique d' une beauté exceptionnelle. De la cabane, il monte au Claridenstock où, la plupart du temps, il déposera ses skis sous la rimaye. Au départ, il descend par la même route au pied d' un synclinal, et il remonte à l' est du Speichstock jusqu' au Gemsfairenstock. En gros, il lui faudra trois quarts d' heure pour gravir ce sommet d' où commence une descente d' une impressionnante longueur. On peut « danser » sur une différence de niveau de deux mille mètres. Par le Lang Firn, on va d' abord au col de Fiseten, et de là, sans peaux, pour ainsi dire à plat, presque jusqu' au Chamerstock. La deuxième partie s' amorce sur le flanc ouest, puis suit le flanc est du Chamerstock, pour se continuer par Chameralp et aboutir à l' Alpberg, d' où l'on porte généralement ses skis pour regagner la vallée.

Aux vrais alpinistes et aux skieurs entraînés on peut encore conseiller d' autres randonnées, peu connues: de la cabane des Clarides on se rend au pied des Tüfels Stock. On s' élève par une étroite cheminée ( couloir ) et on se hisse -skis sur le sac - en passant par une brèche entre les Tüfels Stock, jusqu' au côté ouest de l' arête. Ce passage peut présenter quelques difficultés. Puis la descente se fait sur le Rot-Nassenfirn et, par le petit refuge de Gemsfairen, sur Urner Boden. Cette descente raide et de grande « classe » offre souvent, jusque tard dans le printemps, une poudre merveilleuse. Le gardien renseignera volontiers les intéressés, et leur donnera toutes précisions sur la traversée entre les Tüfels Stock.

Dans les années qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale, la région des Clarides a été abondamment visitée. C' est aussi la raison pour laquelle on y a construit une cabane du CAS relativement grande. Maintenant, ce secteur est quelque peu passé de mode. A tort, car le touriste, l' alpiniste et le skieur trouvent largement leur compte dans les Clarides. Les varappeurs « extrêmes » n' y découvriront sans doute pas de Cabane des Clarides et le Gemsfairenstock Photo Schönwetter, Claris Itinéraires d' été conduisant à la cabane des Clarides: i. de Chlus ( Col du Klausen ), s. du restaurant « Sonne » ( Urner Boden ), j. de Reitimatt, 4. de Tierfed par Chinzen, 5. de Tierfed par Sanwald et 6. Passage Beggilücke—Ober Sand ( event, cabane Fridolin ) Photo Swissair SA. Zurich sommets hautement cotés à la bourse des valeurs alpines. Mais celui qui aime la montagne, qui fuit la kermesse en altitude, qui recherche le repos, la contemplation, et veut faire des excursions exigeant encore quelque technique et un notable effort personnel, celui-là aura bientôt réservé une place en son cœur à la région des Clarides, à sa cabane et à ses montagnes.

Bibliographie:

Guide-manuel CAS: Alpes glaronaises.

CN 1:50000 Col du Klausen ( Klausenpass ), feuille 246, ou CN 25000 Tödi, feuille 1193, et Linthal, feuille 1173.

Traduit de l' allemand par G. Widmer

Feedback