Braconniers

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

Par Jacques Jorat.

Au cours des tempêtes de l' automne, les journaux ont signalé un nom qui m' a rappelé un joyeux souvenir; comme l' histoire est fort ancienne et que la plupart des intéressés ont disparu, je puis la conter sans indiscrétion.

Descendant, avec une dizaine de jeunesses, un vallon à moi inconnu, et me demandant où nous pourrions loger, j' entre dans la case supérieure et y trouve un grand vieillard, mi-paysan mi-citadin, qui m' offre son chalet, sis plus bas. « Mais aurez-vous de la place pour toute cette bandeOui, je suis autorisé à utiliser les locaux de ces Messieurs. » En cours de route je m' informe: il ne s' agit pas d' un vrai chalet, mais d' une modeste maison d' habitation, aux propriétaires multiples. « J' en possède la moitié avec un vieil ami, l' autre moitié appartient à des messieurs de... » Me voilà fixé: ces messieurs sont tous de mes camarades; je les savais co-propriétaires dans la région, mais ne pensais pas devenir leur hôte en leur absence.

Nous arrivons. De loin, nous voyons un vieillard, assis sur le gazon, qui inspecte de ses jumelles la paroi rocheuse d' en face. Avant même de nous saluer: « il y en a six là-haut; voulez-vous les voir, jeunes gens? » — Est-ce un naturaliste qu' intéressent « les jeux des chamois » ( Eug. RambertOu un chasseur qui se remémore ses prouesses d' antan?

Après le frugal souper — pendant lequel notre observateur n' a pas quitté son poste — il consent à parlementer pour établir nos quartiers, et offre à ces dames ( mes deux filles ) un lit inoccupé. Allons voir. La chambrette est propre, le mobilier presque citadin, mais le lit bien étroit: « dédoublons-le ». Je fais signe à mon fils: en un tournemain nous enlevons le matelas, et découvrons le sommier. Mais nous découvrons bien autre chose: deux fusils démontés,... qui ne décèlent ni le naturaliste, ni le chasseur en règle avec la loi!

Charmante soirée sur le gazon, où, dans la fumée des bouffardes, nous parlons surtout de mes quatre camarades, que leurs co-propriétaires traitent en vieux amis, et sur lesquels les anecdotes abondent. Mais une chose les peine et les intrigue: « Pourquoi Monsieur R. n' est pas revenu depuis huit ans? » — Or le dit R., fervent de la montagne, est un magistrat très en vue; il m' a parlé plusieurs fois de son huitième de chalet; mais j' ignorais qu' il n' y retournât pas; à plus forte raison, le motif. « Mais oui, M. P. vient tous les deux ou trois ans; les deux autres, eh! bien, ils ont écrit qu' ils ne peuvent plus; mais Monsieur R.? » ( et cet R. se prolonge en roulements savoureux, d' une énergie toute... régionale: soyons discret ).

Le lendemain matin, dors que nous sommes à vingt pas déjà, l' homme aux jumelles me hêle: « Quand vous rencontrerez Monsieur R., vous lui direz bien comme il nous manque, et qu' on ne délaisse pas ainsi ses vieux amis. » Je promets.

A quelque temps de là, je trouve l' occasion de faire ma commission; et ne suis pas trop surpris de « l' exposé des motifs » du digne magistrat: « Moi, retourner là-haut quand ils y sont? dans ce nid de braconniers! Que P. s' y fasse prendre, c' est son affaire: il en sera quitte pour une amende salée. Mais, moi, dans ma situation? trouver mon nom dans les journaux, pour m' être laissé attraper dans une rafle! » J' ai appris incidemment que notre « observateur » impénitent est mort il y a quatre ans, presque centenaire, suivant de près dans la tombe le compagnon de séjour qu' il aurait tant aimé revoir. Sans doute ses derniers rêves Font-ils ramené « là-haut »: évoquant avec délices la vision du vallon sauvage, et de la paroi rocheuse où ils abondaient, à portée de la jumelle, mais non plus de la carabine; évoquant E.ussi la vision d' une Terre promise, où ils abon-deront plus encore, et où 1 on n' aura pas besoin de penser au gendarme, de dissimuler son arsenal entre matelas et sommier!

Evoquant aussi le souvenir des quatre valeureux amis avec qui on a bourré tant de pipes; et les embuscades clandestines avec le robuste P. Mais je ne sais s' il s' est jamais douté des raisons pour lesquelles Monsieur le Président — son préféré — avait dû renoncer...

Erratum.

Feedback