Cabane du Mont Fort

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

( Section de Jaman ).

Le choix d' un emplacement pour l' érection d' une cabane alpine n' est pas une chose facile actuellement et la section de Jaman en a fait l' expérience. Partout dans les Alpes, des cabanes ou de simples refuges ont été construits par les sections du G. A. S., désireuses de faciliter l' ascension de nos sommets aux touristes toujours plus nombreux.

Les circonstances qui ont obligé Jaman à se séparer de sa cabane de Barberine, en septembre 1923, sont trop connues pour que nous y revenions aujourd'hui. Le nom seul de Barberine suffit à évoquer bien des souvenirs chez les touristes qui s' y sont rendus au cours de ses vingt-cinq ans d' existence. La section de Jaman se devait à elle-même de trouver un emplacement digne de succéder au joli vallon de Barberine. Elle a com- pris son devoir et, en janvier 1924, une commission spéciale se mettait vaillamment au travail.

Nous ne passerons pas en revue tous les emplacements étudiés et nous arrêterons d' emblée à celui qui a été adopté par la section en octobre dernier, soit le point 2457 m. de l' alpe de La Chaux sur Verbier, vallée de Bagnes. De Sembrancher, par Bagnes et Verbier, la cabane du Mont Fort pourra facilement être atteinte en six heures. Située au pied des Monts de Sion, elle sera abritée au nord par la chaîne qui s' étend du Mont Gelé au Bec des Roxes. Elle fera face à la chaîne du Mont Blanc et au massif du Combin.

Il suffit de jeter un coup d' œil sur la carte pour se rendre compte de l' intérêt que présente cet emplacement au point de vue des excursions: Mont Gelé 3028 m., Monts de Sion 3047 m., Bec des Etagnes 3211 m., Mont Fort 3330 m., Bec des Roxes 3225 m., Rosa Blanche 3348 m ., etc. Citons encore les cols de la Chaux, de Louvie, de Cleuson, le ravissant lac des Veaux, les glaciers du Mont Fort, du Grand Désert et d' autres.

A ceux de nos collègues qui désirent se faire une idée d' une partie tout au moins de cette belle chaîne de Bagnes, encore peu connue, nous recommandons la lecture de l' intéressant article de M. L. Spiro « Du Mont Fort au Parrain », publié en 1903 dans le n° 5 de l'«Echo des Alpes » ( page 236 ).

Si le choix d' un emplacement est difficile, celui d' un projet qui réponde aux besoins de la situation et donne satisfaction au plus grand nombre possible de clubistes ne l' est pas moins.

La cabane sera construite suivant le projet de M. L. Dumas, architecte à Clarens, membre de la section de Jaman. Elle aura un cube d' environ 350 m. dès le niveau du rez-de-chaussée et comptera 40 places. Elle sera aménagée de façon à pouvoir être utilisée en hiver.

Comme Barberine, qu' elle est destinée à remplacer, la nouvelle cabane n' offre pas des « 4000 » à escalader, mais les buts de courses dont elle sera le point de départ sont nombreux, intéressants et variés. Les amateurs de flore alpine y seront servis à souhait.

Sa forme carrée, son apparence cossue, la déclivité de son toit et son cube relativement élevé, comparé à celui d' autres cabanes, ont donné lieu à de vives discussions au sein de la section. Le devis de construction, au montant de fr. 31,000, mobilier et ustensiles compris, a été adopté à une très forte majorité en séance du 6 avril écoulé.

Voici du reste ce que nous écrit le constructeur de la cabane de Moiry, M. A. Schmitt, architecte, au sujet du projet de M. Dumas:

« De même que tous les architectes de cabanes du C.A.S. depuis „ Cadlimo " ( 1916 ) qui marque une révolution dans la construction des refuges alpins, M. Dumas s' est intelligemment inspiré des idées rénovatrices de M. Gustave Kruck ( Uto ). Mais tandis que certains projets exécutés ces dernières années rappellent d' une façon un peu trop frappante des modèles devenus fameux, celui de la cabane du Mont Fort, d' une conception très personnelle, s' impose à notre attention par la réjouissante originalité de ses solutions.

Son plan carré et symétrique surprend de prime abord; cependant, il n' a pas moins permis une distribution intérieure à la fois ingénieuse et pratique. Autour de la travée centrale qui comprend, dans la file de son axe, le vestibule d' entrée et le „ promenoir " avec, au fond, un escalier confortable, se groupent, d' un côté, un réfectoire spacieux et bien orienté vers le soleil et la vue et, de l' autre, la cuisine avec, attenant, la case du gardien et un petit dortoir d' une dizaine de places. Toute cette aile peut être transformée par une paroi mobile en un local indépendant — sorte de petite cabane emboîtée dans la grande — disposition analogue à la Kronten-hütte et qui sera particulièrement appréciée en hiver par les petites caravanes de skieurs.

Les larges façades ont nécessité de grands pignons; et le cube intérieur, sous l' ample toiture, dotée de fortes pentes, permet une utilisation de place en couchettes beaucoup plus rationnelle et plus économique que ce n' est généralement le cas avec les types de cabanes trapues et allongées. Dans le triangle sous le faîte, on trouve encore une place fortuite, très précieuse en cas d' affluence exceptionnelle.

Vous pouvez hardiment applaudir aussi à l' heureuse audace du W. C. adossé à la cabane et accessible depuis la salle commune par un isoloir discret que forme tout naturellement la seconde rampe de l' escalier. Cette cabine suscitera à coup sûr des critiques passionnées. Pourtant, à la Lentahütte ( 1913 ) et Ibergeralphiitte ( 1924 ), on a fait des expériences satisfaisantes qu' il convient de généraliser.

Quant aux façades, M. Dumas a su, avec les moyens les plus simples, tirer de la pierre appareillée des effets nouveaux, accentués encore par un bandeau décoratif en pierres plates qui sépare le moellonnage tétué du rez-de-chaussée et l' oppose au crépissage rustique recouvrant les parois du 1er étage. Le fronton crépis du portique se prêterait à une décoration amusante et peu coûteuse en sgraffite par exemple, ce qui nous changerait des solennelles armoiries et inscriptions réglementaires, sculptées dans la pierre de taille.

Contrairement aux projets flattés de villas qui font souvent plus d' épaté sur le papier qu' en nature, votre cabane, bien campée, avec ses murailles robustes, sa silhouette énergique et ses matériaux cossus, rendra, soyez en sûrs, dans le paysage alpestre beaucoup mieux encore qu' en dessin. Le projet du Mont Fort ne fait pas seulement honneur à son auteur, mais tout autant à la section de Jaman qui a su discerner ses solides qualités et l' a admis sans restrictions, bien que certaines propositions eussent pu troubler des esprits timorés ou encore attardés dans les traditions révolues d' avant „ Cadlimo ". » Les travaux de construction commenceront dès que le temps et la disparition de la neige le permettront et seront activement menés. La section de Jaman compte pouvoir inaugurer sa cabane du Mont Fort l' automne prochain et sera heureuse d' être en mesure d' offrir à nouveau un abri confortable, dans une belle contrée, aux nombreux membres de la grande famille du C.A.S.

La cabane du Mont Fort jouira certainement d' une aussi grande popularité que celle de Barberine, et aucune des 40 places qu' elle pourra offrir ne sera de trop.

Notons en terminant les excellentes dispositions des autorités de Bagnes à regard de cette nouvelle cabane et la bienveillance que la population témoigne à la section de Jaman à cette occasion.

Henri Brunei.

Feedback