Charles Moise Briquet (1839-1918)

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

Charles Moise Briquet ( 1839-1918 ) D' une famille originaire de Châlons s/Marne, immigrée à Genève dès le XVIIe siècle, et adonnée depuis des générations à l' industrie du livre et du papier, Charles Moïse Briquet s' inscrivit comme membre du CAS dès 1863, et fut l' un des fondateurs de la Section genevoise en 1865. Elle vit le jour précisément dans une réunion tenue dans sa propre maison, et à laquelle assistait le général H. Dufour. Ch. M. Briquet en fut président en 1868, 1886 et 1887. Il fit également partie du CC de Genève de 1876 à 1878.

Dès son plus jeune âge, il parcourt les parois du Salève, les monts de Savoie, puis la chaîne du Mont Blanc. En juillet 1863, il s' en faut de la bagatelle d' une cinquantaine de mètres qu' il n' achève, avec Louis Maquelin et dix guides de Courmayeur, l' ouverture d' un nouvel itinéraire au Mont Blanc par le Tacul et le Mont Maudit. En 1865, il fait une partie de la Haute Route, de Bagnes à Zermatt. En 1868, il effectue la première traversée du Col du Midi. Son nom figure parmi les premiers ascensionnistes de l' Aiguille Verte, du Grand Paradis, du Dom des Mischabel. Il fut avec Fr. Thioly le créateur de Y Echo des Alpes où ont paru la plupart des relations de ses courses. En 1870, en collaboration avec Ch.Schaub, il a publié un Guide de l' ascensionniste sur les montagnes qui entourent le Lac de Genève ( Léman ) qui a eu trois éditions.

Ch. Moïse Briquet s' est en outre acquis une universelle célébrité par son monumental ouvrage sur les filigranes ( marques de papier ), qui lui a coûté vingt années de travail ...et la vue.

Louis Seylaz

Feedback