Sur l'alpe

Hinweis: Dieser Artikel ist nur in einer Sprache verfügbar. In der Vergangenheit wurden die Jahresbücher nicht übersetzt.

Jean Piérnrd, Bruxelles

La nuit!

Toutes les voix se sont tues.

Il n' est plus que le bruit de l' eau.

C' est la peau la plus douce A laquelle on puisse se frotter.

Que ne puis-je aussi oublier de penser, N' écoutant plus parfois Que le son grêle et distant D' une clarine Emporté par le vent!

Le silence, Ce recommencement du monde Qui jamais sur l' alpe Ne se termine.

me - in quella rilevante e strana regione della mia vita che è cinta, imprigionata dalle grandi montagne - l' avvicendarsi delle molte e spesso opprimenti ambasce e delle poche ma rigeneranti, ma portentose ebbrezze.

Feedback