[Translate to Français:]

Statistiques 2020 des cabanes du CAS : sous le signe du Coronavirus Moins d'hôtes, mais davantage enclins à dépenser

Il fallait s'y attendre : la pandémie de Covid-19 a clairement laissé des traces dans les cabanes du CAS. Le semi-confinement à mi-mars, juste au moment où la saison de ski de randonnée était à son apogée, a contraint les cabanes à suspendre leur exploitation. Les nuitées durant la saison hivernale ont chuté de plus de 66 %. Une embellie toutefois : la saison estivale s'est mieux déroulée que prévu.

En mars, les conditions pour les courses en montagne étaient grandioses. L'enthousiasme des adeptes de ski de randonnée était à son comble, tout comme celui des équipes de cabane du CAS. On nourrissait de grands espoirs pour l'exploitation pendant les Fêtes de Pâques. Et puis, à mi-mars, le semi-confinement y a mis un terme. Pratiquement toute la saison d'hiver en a fait les frais. Les cabanes du CAS qui venaient d'ouvrir ont dû refermer, tandis que celles qui étaient sur le point d'ouvrir ont vu leurs portes rester closes. 

Différences régionales majeures

Un total de 265 597 nuitées a été enregistré l'an dernier dans 147 des 151 cabanes du CAS* ouvertes. C'est environ 25 % de moins que l'année précédente. Les différences régionales sont importantes : les cabanes du Tessin sont celles qui ont subi le moins de pertes (-14,2%) et celles du Valais, celles qui ont le plus souffert (-32,2%).

La Glattalphütte SAC et la Cabane de Chanrion CAS n'étaient pas en service (rénovation), tout comme la Capanna Sciora (fermée depuis le glissement de terrain du Pizzo Cengalo en 2018) et le Mittelaletschbiwak (détruit par une avalanche en 2019).

Pire saison d'hiver de l'histoire

Durant la saison hivernale, entre novembre 2019 et avril 2020, seules 24 000 personnes ont passé la nuit dans une cabane du CAS, ce qui représente une diminution de 66,3 % par rapport à l'année précédente. Soit le pire résultat pour une saison d'hiver. Les régions de l'Oberland bernois (-82,7 %) et du Valais (-84,1 %) - deux régions dans lesquelles se trouvent de nombreuses cabanes d'hiver de haute montagne - ont été durement frappées

La saison estivale s'en tire à bon compte

Fermeture temporaire des cabanes au printemps, évolution incertaine de la pandémie et concepts de protection stricts avec des restrictions massives de capacité dans certains cas : Les perspectives pour la saison estivale dans les cabanes du CAS étaient sombres. Mais heureusement, les restrictions de voyage et la volonté des Suisse·esse·s de prendre davantage de vacances et d'effectuer plus d'excursions dans leur propre pays a eu un effet positif sur le tourisme de montagne. Les cabanes du CAS ont également été très fréquentées en semaine pendant l'été 2020, enregistrant un total de 241 560 nuitées entre mai et octobre, soit 14,5 % de moins que l'été record de 2019 et seulement 3,5 % de moins que la comparaison sur dix ans.

Des différences régionales ont également été constatées en été, bien que l'on ne sache les expliquer. Alors que les cabanes de l'Oberland bernois n'ont enregistré que 4,7% de nuitées en moins, celles des Alpes grisonnes ont affiché une baisse de 10,8%, celles du Tessin -11%, celles de Suisse centrale -22,7%, celles de Glaris et de Saint-Gall -17,8% et celles du Valais -17,3%. Les conditions météorologiques de la seconde moitié du mois de septembre n'ont pas permis d'obtenir de meilleurs résultats pour la saison estivale 2020. Précipitations et neige jusqu'à basse altitude ont entraîné une fin précoce de la saison dans de nombreuses cabanes.  

Augmentation du chiffre d'affaires de l'exploitation journalière

Un coup d'œil sur le chiffre d'affaires des cabanes montre que les sports de montagne, surtout la randonnée et les excursions vers les cabanes, ont été parmi les activités de loisirs les plus populaires de cet été placé sous le signe du coronavirus. Là aussi, on a cependant assisté à une forte baisse, notamment dans les nuitées, qui, avec 6,78 millions de francs, ont diminué de 21,2 % par rapport à l'année précédente. Le chiffre d'affaires de la consommation a diminué, quant à lui, de 13,5 %, pour atteindre 20,65 millions de francs. Les chiffres de la consommation par nuitée ont en revanche augmenté de 15,2 % par rapport à l'année précédente. Cela indique une nette augmentation dans le domaine de l'exploitation journalière. Les cabanes aisément accessibles aux excursionnistes à la journée en ont notamment bénéficié.

Soutien pour les équipes de cabane et les sections

Comme beaucoup d'autres entreprises et organisations, les équipes de cabane du CAS et les sections ont pu pallier le manque à gagner grâce à des aides financières de la Confédération et des cantons. Notamment, grâce au chômage partiel et aux indemnités pour perte de gain pour les équipes de cabanes ou aux fonds pour les sections, issus des mesures stabilisation pour le sport de la Confédération. De nombreuses sections ont en outre accordé des réductions de location aux équipes de cabane ou les ont soutenues d'une autre manière.

L'Association centrale du CAS a, pour sa part, soulagé les sections d'environ 265 000 francs de contributions au fonds central des cabanes, ce qui signifie que ce dernier recevra 1,268 million de francs au lieu de 1,533 million en 2020. Les équipes de cabane ont en outre bénéficié d'un soutien direct grâce à la campagne annuelle de collecte de fonds qui a permis de récolter 190 000 francs.

Des investissements pour plus de huit millions de francs

En 2020, les trois projets de transformation et d'extension de la cabane de Chanrion (section Genève), de la Glattalphütte (section Mythen) et de la cabane de Weisshorn (section Basel) ont été soutenus par le fonds central des cabanes à hauteur de plus de 2,17 millions de francs - ceci, sur un investissement total de plus de 6,37 millions de francs. Plus de 2 millions de francs ont en outre été investis dans de grands projets d'entretien ou d'assainissement des sentiers d’accès à 20 autres cabanes du CAS. Ils ont bénéficié de plus de 800 000 francs du fonds central des cabanes. 

*) Grünhornhütte SAC et Solvaybiwak SAC n’offrent pas de couchettes.

Les statistiques 2020 des cabanes du CAS en détail

Feedback