Les 153 cabanes du CAS peuvent accueillir simultanément plus de 9000 personnes. Du bivouac d’urgence à plus de 4000 m à la cabane offrant confort et bons repas aux randonneurs, en passant par la cabane non gardiennée qui sert de refuge, les types de cabanes du CAS sont aussi variés que les possibilités qu’offrent les sports de montagne. Membres du CAS ou pas, tout le monde y est le bienvenu.

Une nuit dans une cabane du CAS est toujours une expérience particulière. Pas seulement parce que ça demande déjà de faire un effort auparavant, mais aussi parce qu’on est dans les hébergements les plus hauts de Suisse. En outre, comme elles sont relativement éloignées de la civilisation, elles n’offrent pas le confort habituel des hébergements de plaine.

Dans une cabane de montagne se rencontrent des gens de différents horizons, qui ont des besoins et des objectifs propres. Tandis que les alpinistes chevronnés se lèvent à 3 h 30 pour partir en course, les randonneurs dorment volontiers un peu plus. Tout le monde mange ensemble à de grandes tables. Les chambres doubles sont rares en cabane, la plupart du temps, on dort en dortoir.

C’est la première fois que tu dors dans une cabane de montagne? Pas de souci, tu trouveras ci-dessous toutes les informations utiles pour que ton séjour en cabane soit une expérience géniale. Tu sauras ainsi ce à quoi tu peux t’attendre et ce que le gardien et son équipe attendent de toi.

SRF bi de Lüt - histoires de cabanes

Ici, pas de scénario prédéfini, mais seulement des images authentiques du quotidien. L’émission de la chaîne suisse-allemande SRF se penche sur le travail intensif des gardiens de cabanes du CAS.

Informations pratiques sur les cabanes

Bon à savoir

La plupart des cabanes sont équipées de manière simple, et les hôtes dorment souvent en dortoir. On trouve toujours plus des chambres à plusieurs lits, et parfois des chambres doubles. Il y a rarement une douche, et si c’est le cas, il faut payer un supplément. En effet, l’eau et l’énergie sont des ressources limitées et précieuses en montagne.

Lorsque la cabane est complète, ça peut devenir serré, et il n’y a que peu d’intimité. En revanche, on peut décompresser et discuter avec les autres. Comme beaucoup se lèvent tôt le lendemain pour partir en course, l’extinction des feux se fait à 22 h, comme le prévoit le règlement d'intérieur. Si tu t’y conforme, tu ne feras rien de faux. Et tu peux toujours l’aide du gardien et de son équipe, ils seront ravis de te renseigner.

Il faut absolument avoir avec soi un sac à viande en soie ou en coton pour des raisons d’hygiène, car les draps ne peuvent pas être changés après chaque nuitée. La lampe frontale est aussi nécessaire. Et enfin, des boules Quies, pour un sommeil paisible même avec un voisin qui ronfle!

Sois économe avec l’eau, le bois et l’électricité, et ramène tes déchets en plaine. En effet, les cabanes ne sont pas raccordées au réseau public, et la voirie ne passe pas là-haut.

Périodes d’ouverture

Toutes les cabanes du CAS offrent un abri accessible toute l’année. Ce peut être tant l’entrée de la cabane qu’une salle équipée pour cuisiner et pour dormir. Informe-toi sur le site internet des différentes cabanes.

Environ 120 cabanes du CAS sont gardiennées pendant la saison estivale, soit environ de mi-juin à mi-octobre. En hiver et au printemps, 70 cabanes du CAS sont gardiennées en partie ou en continu. Informe-toi à chaque fois sur les périodes d’ouverture et de gardiennage, qui diffèrent d’une cabane à l’autre et peuvent être modifiées en dernière minute au début et à la fin de la saison en fonction des conditions météo.

Réserver une place

Les nuits en cabane sont prisées, surtout pendant la haute saison et pendant les week-ends. Nous recommandons donc vivement de réserver sa place par téléphone, par e-mail ou, le plus simple, via notre système de réservation en ligne.

Important: si tu as réservé une nuit, tu dois annuler ta réservation si la course n’a pas lieu ou si le nombre de personnes a changé. Dans toutes les cabanes du CAS et dans la plupart des autres cabanes de montagne, l’annulation en avance est gratuite. La cabane est toutefois auorisée à demander une taxe «no show» si l’annulation n’a pas été effectuée en temps voulu. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet dans les conditions générales (AGB) des cabanes du CAS.

Prix

Une nuitée pour un adulte coûte entre 25 et 45 francs, en fonction du type de cabane, de la taille des chambres, de l’équipement et de la saison. La demi-pension (souper, nuit, déjeuner) coûte entre 60 et 90 francs. Aujourd’hui, de nombreuses cabanes acceptent le paiement sans espèces, mais il est conseillé d’avoir suffisamment d’argent liquide par mesure de sécurité.

Les membres du CAS bénéficient de tarifs préférentiels pour les nuitées en cabane. Et ce non seulement en Suisse, mais également dans plus de 1200 cabanes dans toutes les Alpes! La réduction n’est toutefois accordée que sur présentation de la carte de membre.

Boire et manger

Toutes les cabanes du CAS gardiennées proposent la demi-pension. Le souper se compose en général d’une soupe, d’un plat principal et d’un dessert, et parfois d’une salade. Les végétariens et les personnes souffrant d’intolérances alimentaires peuvent l’indiquer lors de la réservation, afin que l’équipe de la cabane puisse proposer quelque chose qui leur convient. Elle prépare également du thé pour le lendemain («thé de marche»), souvent compris dans le prix de la nuitée. Dans la plupart des cabanes, il est également possible d’achter des sandwichs et des en-cas pour le lendemain.

L’heure du déjeuner est en général fixée en fonction des possibilités de courses et des groupes qui dorment en cabane. Souvent, il y a deux services: le premier très tôt, pour les alpinistes qui partent en course; le deuxième un peu plus tard, pour les randonneurs, qui partent un peu plus tard.

Selon les cabanes, une large gamme de plats et de boissons est proposée toute la journée. Les pâtes, les röstis ainsi que les spécialités à base de saucisse et de fromage sont presque toujours sur la carte. Et de délicieux gâteaux tout droit sortis du four sont préparés chaque jour!

Lse prix des plats et des boissons sont en général comparables à ceux qu’on trouve en plaine. Il n’y a donc pas de «supplément à cause de l’altitude»! Seule l’eau potable, qui doit être cuite ou obtenue en faisant fondre de la neige, est rare et donc plus chère.

En outre, il n’y a pas d’obligation de consommer dans les cabanes du CAS. Tu peux apporter et manger ta propre nourriture. Toutefois, les possibilités de cuisiner sont limitées pour les personnes qui prennent leur nourriture. Et garde en tête que les équipes de la cabane gagnent leur vie en majeure partie grâce aux plats et aux boissons qu’elles vendent.

En cabane avec des enfants

Les familles sont toujours plus nombreuses à se rendre dans les cabanes du CAS. Ce n’est pas étonnant, car de nombreuses cabanes conviennent tout à fait aux familles et aux enfants. Elles sont en général atteigables en moins de deux heures de marche, les chemins sont bons et les environs de la cabane ne sont pas dangereux. Lorsque c’est possible, les familles sont installées dans des chambres plus petites. Une large sélection de jeux et de livres sont disponibles.

En cabane avec un chien

Les compagnons à quatre pattes sont les bienvenus dans de nombreuses cabanes du CAS. Toutefois, ils ne peuvent pas passer la nuit dans toutes les cabanes en raison de la place limitée. Informe-toi au préalable pour savoir si tu peux prendre ton chien et, si oui, où il peut rester pour la nuit. Cela permet d’éviter de mauvaises surprises.

Internet & Co.

Malgré la téléphonie numérique et les liaisons par satellite, il n’y a pas de réseau pour les natels ni de wifi pour les hôtes. Parfois, tu trouveras un faible signal en dehors de la cabane, et peut-être que l’équipe de cabane enclenchera le wifi un petit moment. Mais il ne faut pas compter dessus lors d’une course en montagne! Ne compte pas non plus recharger ton natel.

En cas d’urgence, le téléphone de la cabane peut être utilisé contre paiement.