COVID-19

L'obligation de réserver au préalable vaut aussi pour toute nuitée dans un local d'hiver ou un abri du CAS. Le site de chaque cabane te renseignera sur la manière de réserver ta couchette.

ZG 4: Roches des calcaires alpins et du Schratten Roches sédimentaires de la zone helvétique

Le «duo infernal» des calcaires alpins dans les «nappes sédimentaires helvétiques».

La haute chaîne s'étire sur largeur de 20-30 km depuis le Bas-Valais (Dents de Morcles, Muveran, Diablerets) en passant par les Alpes bernoises avec l'Eiger, le Wetterhorn et le groupe de l'Engelhorn, la chaîne des Wendestöcke - Titlis jusqu'aux Alpes glaronnaises et, aux Churfirsten pour se terminer dans le groupe du Säntis. Les géologues appellent cela les « nappes helvétiques ». Elles se composent de roches sédimentaires déposées au Jurassique et au Crétacé (200 - 100 Mio d'années) sur le socle cristallin de la marge continentale européenne. Elles se sont ensuite plissées et empilées les unes sur les autres. Les formations les plus marquantes dans le paysage et les plus importantes pour l'escalade sont avec une épaisseur de 500 m, les calcaires alpins du Jurassique supérieur (env. 150 Mio d'années) et le calcaire du Schratten, plus jeune d'env. 30 Mio d'années et atteignant une épaisseur de 200 m. On peut aussi mentionner les couches brunâtres de la formation des calcaires siliceux, située sous le calcaire du Schratten. Celui-ci  contient de nombreuses couches de schistes marneux ou argileux intercalés entre les bancs de calcaire, qui forment souvent des vires herbeuses.

Feedback