COVID-19

Depuis le 11 mai, les cabanes du CAS peuvent à nouveau ouvrir leurs portes et les courses de montagne sont également possibles - merci toutefois de respecter les directives en vigueur du Conseil fédéral ainsi que nos recommandations de conduite.

Zone géologique 11b: Socle de la nappe de la Dent Blanche Un concentré de quatre mille de la marge continentale adriatique

Le gneiss granitique d'Arollla est une roche diversifiée qui forme de nombreuses belles arrêtes pour l'alpinisme.

La nappe de la Dent Blanche est le résidu d'une nappe autrefois beaucoup plus vaste qui a été isolée de ses racines par l'érosion ; c'est ce qu'on appelle une klippe. Elle couvre actuellement une surface elliptique de 50 x 15 km (750 km2 entre le Weisshorn et Aoste, dont au moins la moitié se trouve en Italie). La nappe de la Dent Blanche fait partie, comme le socle des nappes austro-alpines (zone géologique 11a), de la marge continentale adriatique, mais provient d'un autre secteur de celle-ci situé plus au sud-est qui est appelé aujourd'hui «Salassique». Dans la partie suisse, cette nappe comprend essentiellement les gneiss d'Arolla. Ceux-ci sont issus d'un énorme pluton qui a cristallisé en profondeur pendant l'avant-dernière orogenèse (varisque) puis a été métamorphisé pendant l'orogenèse alpine. Dans quelques secteurs où les déformations n'ont pas été très conséquentes, comme à l'Aiguille de la Tsa ou au Zinalrothorn, la structure granitique est encore bien conservée, si bien que les alpinistes croient grimper dans du granite. On trouve par ailleurs des masses de gabbros dans les gneiss entre le Mont Collon et les Dents de Bertol ainsi que dans la face ouest du Cervin.

Feedback