Barrage de Trift: le CAS approuve le projet

Le Club Alpin Suisse CAS s’engage pour le développement du projet de centrale hydroélectrique de la société KWO dans la cuvette de Trift, bien qu’il se montre en général plutôt critique envers ce genre de construction. Dans ce cas, il sera toutefois possible de produire beaucoup d’électricité avec des atteintes relativement faibles à la nature. En contrepartie, le CAS souhaite que l’on renonce aux centrales hydrauliques moins efficientes. La société KWO déposera prochainement la demande de concession.

La société KWO (Kraftwerke Oberhasli AG), les autorités, le Conseil d’Etat, les organisations de protection de l’environnement et le CAS discutent depuis quatre ans du projet de centrale hydroélectrique de Trift et de son aménagement respectueux de l’environnement. La dernière séance du groupe d’accompagnement a eu lieu le 8 septembre 2017. Les travaux préparatoires de KWO sont suffisamment avancés pour que la demande de concession soit déposée prochainement.

L’Association centrale et la section Berne du CAS étaient représentées dans le comité du groupe d’accompagnement. « Pour réussir à mettre en place un tel projet, il était important que nous soyons impliqués dans la procédure », explique Philippe Wäger, chef du domaine Environnement et Développement territorial au CAS.

Le CAS se montre plutôt critique à l’égard des nouvelles grandes infrastructures dans les paysages inexploités. Il a néanmoins approuvé le projet dès le départ. « Il apporte des solutions aux défis énergétiques du futur », selon Philippe Wäger. Il est prévu de construire un barrage ainsi que la prise d’eau de la Steinwasser dans la cuvette de Trift. La cuvette offre la possibilité de produire beaucoup d’électricité avec des atteintes relativement faibles à la nature et au paysage et permettra de stocker des quantités importantes d’eau pour l’hiver. L’impact sur la nature est acceptable et largement compensé », estime Philippe Wäger. Le projet représente néanmoins une atteinte importante au paysage : un paysage de montagne sera transformé en paysage énergétique. « En contrepartie, nous espérons que le canton de Berne applique désormais un régime d’autorisation plus restrictif, particulièrement pour les centrales hydrauliques peu efficientes », dit Philippe Wäger.

La cuvette de Trift est importante pour les sports de montagne. La section Berne du CAS contribue depuis longtemps au développement des activités en montagne dans cette région. Elle y exploite en effet deux cabanes, la Trifthütte et la Windegghütte. La société KWO a présenté de manière réaliste la façon dont elle compte assurer l’accès à la région pendant et après la construction de la centrale. Durant la construction du mur, le pont suspendu sera déplacé et après les travaux, certains tronçons du chemin d’accès à la Trifthütte devront être réaménagés.

Cet exemple montre que le CAS remplit son double rôle d’utilisateur et de protecteur de la nature et qu’il souhaite contribuer au développement durable des zones de montagne.