Camper en montagne, en pleine nature, est une expérience particulière. Les étoiles scintillent dans la nuit claire. Cependant, pour que tout soit aussi paisible à ton réveil que quand tu t’es endormi, il est important de respecter certains points.

Si, le matin, tu sors de ton sac de couchage et qu’il est sec, c’est que tu as au moins fait une chose juste: ne pas établir ton camp dans une zone humide ou tout près d’un cours d’eau dont le niveau est monté pendant la nuit. Pour que la suite de ton aventure soit aussi un sucès, il est important que tu respectes la nature, évites les habitats sensibles et respectes les dispositions légales en vigueur. Tu trouveras plus d’informations ci-dessous ou dans notre aide-mémoire.

«
En principe, un bivouac d’urgence est autorisé.»

Dispositions légales en vigueur

En Suisse, la situation juridique n’est pas uniforme. En principe, conformément au Code civil, chacun a libre accès aux forêts et aux pâturages. Selon les cantons et les communes, des restrictions peuvent toutefois s’appliquer. En outre, il est expressément interdit de camper dans certaines zones protégées, tandis que d’autres zones sont interdites d’accès. Cela comprend notamment le Parc national suisse, les districts francs fédéraux, de nombreuses réserves naturelles ainsi que les zones de tranquillité (pendant les périodes de protection). A part ça, ça ne pose généralement pas de problème qu’un petit groupe de personnes passe une nuit en montagne en dessus de la limite de la forêt, si cela se fait avec des égards pour la nature.

Réserves naturelles et habitats vulnérables

Une bonne planification pour un sommeil tranquille

Réfléchis bien auparavant à l’endroit où tu veux passer la nuit et montre-toi respectueux envers la nature. Cherche sur la carte les endroits les moins problématiques possible. Evite les zones alluviales et humides, car ils abritent souvent des plantes rares. Généralement, les emplacements situés en dessus de la limite de la forêt ne posent pas de problème d’un point de vue écologique.

Informe-toi, pour ta propre sécurité, sur prévisions météo et prends en compte les dangers naturels potentiels (cutes de pierres, avalanches, crues, orages) lorsque tu choisis ton emplacement. Camper aux abords d’un cours d’eau est particulièrement dangereux, car le niveau peut monter soudainement en raison de fortes précipitations ou de l’activité d’usines hydroélectriques. En cas de doute, garde une distance de sécurité par rapport au cours d’eau. Le schéma ci-dessous t’aide à déterminer l’emplacement idéal.

Du respect pour la nature: c’est aussi simple que ça

1. Choix de l’emplacement
Contrôle sur place si l’emplacement que tu as choisi ne porte effectivement pas atteinte à un habitat sensible et n’est pas exposé à un danger naturel potentiel (foudre, chutes de pierres, avalanches, crues).

2. Evite de déranger
Evite les activités trop bruyantes, surtout au crépuscule, car c’est à ce moment que de nombreux animaux sauvages sont actifs. Pense aussi qu’au printemps surtout, pendant la période de reproduction des oiseaux nichant au sol comme le monticole de roche, la perdrix bartavelle et le lagopède, le risque de déranger la faune dans les zones de blocs de pierre et d’arbustes ainsi que dans les prairies est important.

3. Nourriture et vaisselle
Ne laisse pas traîner de nourriture ou de restes. Utilise du produit facilement biodégradable et veille à ce que l’eau sale ne coule pas directement dans le cours d’eau.

4. Faire du feu
Utilise les foyers existants, car chaque nouveau foyer détruit la végétation et le sol pour des années. Evite de causer des dégâts par le feu et respecte impérativement les prescriptions en matière de danger d’incendie de forêt.

5. Faire ses besoins
Pour faire tes besoins, choisis un endroit à l’écart des cours d’eau, utilise du papier toilette normal (les mouchoirs et les lingettes humides se dégradent bien plus lentements) et enterre tes excréments ou recouvre-les. Le papier toilette ne doit pas être brûlé à cause du danger d’incendie de forêt. Idéalement, emporte-le avec les autres déchets.

6. Ne laisse rien si ce n’est tes empreintes
Ne laisse rien derrière toi, y compris des restes de nourriture.

Randonner en respectant la nature
Randonner en respectant la nature

Randonner en respectant la nature

Montre le bon exemple: veille à préserver la faune et la flore par un comportement respectueux en montagne.
En savoir plus
#cleanmountains
#cleanmountains

#cleanmountains

Lors d’actions de nettoyage, nous nettoyons les montagnes. Toi aussi tu peux faire beaucoup pour qu’elles restent propres.
En savoir plus