La neige abondante tombée l’hiver passé et les conditions inhabituellement belles et chaudes de cet été ont engendré beaucoup d’activité en montagne en 2018. Jusqu’à fin septembre, 2753 personnes se sont retrouvées en situation de détresse dans les Alpes suisses et dans le Jura et ont dû faire appel aux secours en montagne. 136 personnes ont été victimes d’un accident mortel en pratiquant des activités classiques en montagne, soit presque 50% de plus que l’année précédente.

Entre janvier et fin septembre 2018, les organisations de sauvetage en montagne ont secouru 2753 personnes dans les Alpes suisses et dans le Jura (y compris des personnes qui n’étaient pas blessées et des personnes malades). En comparaison avec l’année précédente (2244 personnes impliquées), cela représente une augmentation de 20%. Presque toutes les disciplines sont concernées; le nombre d’accidents n’a diminué qu’en via ferrata.
Les interventions ne sont de loin pas toutes liées à un accident grave: 876 personnes (soit un tiers) ont été ramenées saines et sauves ou seulement légèrement blessées.
 
Toutefois, le nombre de personnes qui ont trouvé la mort dans un accident est considérablement plus élevé qu’en 2017: il est passé de 95 à 136. L’abondance de la neige pendant l’hiver a engendré plus d’activité en montagne que d’habitude. L’augmentation des accidents mortels a surtout touché les sports de neige tels que la randonnée à skis, le freeride et la randonnée à raquettes. Le drame qui s’est déroulé au Pigne d’Arolla à la fin avril, lors duquel sept randonneurs à skis ont perdu la vie à cause du froid et de l’épuisement, a également pesé lourd dans la balance. L’été chaud et long qui a duré de juin à fin septembre a également conduit de nombreuses personnes en montagne.
 
Ce bilan négatif par rapport à l’année précédente est en grande partie dû aux conditions météorologiques. Ces années passées, lorsque l’activité en montagne était importante en hiver et en été, le nombre de victimes était également plus élevé. Ainsi, sur la même période, 144 personnes en 2015 et 138 personnes en 2011 avaient trouvé la mort lors d’un accident en montagne.

 

Informations supplémentaires pour les médias:

Ueli Mosimann
Groupe d'experts Sécurité dans les sports de montagne
079 235 19 39
uh.mosimann(at)bluewin.ch

Bruno Hasler
Responsable Formation au CAS
031 370 18 92
bruno.hasler(at)sac-cas.ch