Chefs de Course CAS 1

Comment planifier une course Pour une expérience en montagne réussie

Bien planifier sa course est la clé pour la réussir et assurer la sécurité. En effet, la planification permet d'éviter de nombreuses situations dangereuses et délicates. Il vaut la peine d'y consacrer suffisamment de temps.

Planifier minutieusement une course t'évite d'oublier des points importants. Cela te permet aussi de déterminer si une course est irréalisable. Enfin, une bonne planification te permet d'éviter des situations délicates en montagne et constitue un soutien sûr pendant la course.

Pourquoi planifier sa course?

Le but de la préparation de la course est, entre autres, de déterminer la faisabilité de la course:

  • Oui, la course devrait être réalisable sans problème (en l'état actuel des choses!).
  • Oui, mais à certaines conditions (p. ex. installer des cordes fixes, assurer les cordées qui suivent depuis le haut dans les longueurs clés).
  • Non, cette course n'est pas réalisable. Il nous fait trouver un autre objectif.
  • Il n'est pas encore possible de prendre une décision (p. ex. parce que nous ne connaissons toujours pas les conditions de neige dans une pente). Nous ne pourrons prendre la décision que si on peut répondre de manière satisfaisante à toutes les questions suivantes, sinon il faudra renoncer à la course.

Déroulement de la planification

Planification de base

Dans un premier temps, il faut planifier les points suivants:

1) Rassembler des informations
Si, au premier regard, l'itinéraire et les conditions conviennent aux participants, nous poursuivons la planification. Sinon, nous cherchons un objectif de course adapté.
Respect de la nature: Selon la discipline et la région, il y a des mesures de protection, des déviations et des fermetures temporelles à respecter.

2) Passages clés
Nous déterminons tous les passages clés de la course et, pour chaque passage, nous réfléchissons s'il est franchissable, si oui, comment, et quel matériel sera nécessaire.

3) Variantes et points stratégiques
Que faire lorsque les conditions sont moins bonnes que ce que l'on pensait, lorsqu'une condition pour s'engager dans un passage clé n'est pas remplie ou qu'un participant n'a plus de forces? Pour ne pas se retrouver coincé, mieux vaut donc planifier différentes variantes. Cela peut être par exemple un itinéraire voisin plus facile ou un objectif de course moins difficile dans les alentours.

Planification détaillée

Juste avant la course, nous passons en revue les étapes 1 à 3 en détail et tenons compte des conditions du moment et des personnes qui seront de la partie. En outre, nous planifions les deux points suivants.

4) Planification horaire
Quand partons-nous, quand devons-nous être de retour et de combien de temps avons-nous besoin pour effectuer la course?

5) Contrôle
Nous passons encore une fois en revue l'ensemble de la course. Nous contrôlons si nous avons bien prévu le matériel nécessaire et réfléchissons à ce qui pourrait mal tourner et ce que nous devrions faire dans ce cas.

Planification en continu

Une fois qu'on est parti, la planification en continu prend le pas. Lors de la planification , nous avons fait des suppositions. Il s'agit alors de comparer ces dernières aux conditions rencontrées sur le terrain et d'en tirer des conclusions.

Evaluation de la course

Comparer la course effectuée avec la planification permet d'engranger de l'expérience. Cette évaluation de la course aide à améliorer sans cesse sa planification. Sans cela, on n'en retire que peu d'expérience.