En début d’hiver, attention aux chutes dans les trous karstiques | Club Alpin Suisse CAS
[Translate to Français:]

En début d’hiver, attention aux chutes dans les trous karstiques Conseil de sécurité pour la randonnée à skis et à raquettes

Dans les régions karstiques, la prudence est de mise, en particulier au début de l’hiver, quand il n’y a pas encore beaucoup de neige. Même si les chutes dans des trous karstiques sont relativement rares, elles se produisent tout de même en moyenne une fois par année.

«Le risque de tomber dans une doline est faible, mais si ça arrive, les conséquences sont fâcheuses», souligne Christian Andermatt, responsable Formation hiver au CAS.Tomber dans un trou karstique est comparable à tomber dans une crevasse, sauf qu’on n’est pas encordé.

En Suisse, on recense de nombreuses zones karstiques. Le sol de ces régions est parsemé de grottes, puits et lapiaz caractéristiques, voire de trous karstiques, aussi appelés «dolines». La Silberen, dans les Alpes glaronaises, les Churfirsten, dans le Toggenburg, ainsi que la Sibe Hängste, dans l’Oberland bernois, en sont des exemples typiques. On trouve également des zones karstiques dans l’arc jurassien, le Rätikon et la région du Sanetsch.

Les petites dolines, un point sensible pour les adeptes de sports d’hiver

Sur la carte nationale, un symbole ad hoc indique certes les dolines et montre qu’il s’agit d’une zone karstique. Toutefois, seules les dolines d’une largeur supérieure à dix mètres y sont recensées. «En randonnée à skis et à raquettes, cependant, ce sont plutôt les dolines plus petites qui présentent un danger, car elles sont recouvertes de neige», explique Christian Andermatt. Les descriptions du Portail des courses du CAS font état des trous karstiques dangereux, à l’instar de l’itinéraire à skis de la Silberen.

Le conseil le plus important des experts en sécurité est toutefois le suivant: ne pas partir seul-e à skis ou à raquettes, pour que les collègues de course puissent alerter les secours en cas d’accident. Ce conseil vaut bien sûr pour tous les accidents.

A garder en tête:

Lorsqu’il y a peu de neige, surtout en début d’hiver, la prudence est de mise dans les régions karstiques.

Le risque de tomber dans une doline est faible, mais les conséquences peuvent être graves. C’est similaire à une chute dans une crevasse, sauf qu’on n’est pas encordé.

Il ne faudrait donc pas entreprendre seul-e une course à skis ou à raquettes. Il en va de même pour le danger d’avalanches.

Feedback