[Translate to Français:]

Ensemble, nous surmontons cette crise Faire un don et assurer ensemble la sauvegarde des cabanes

La crise du coronavirus frappe durement la Suisse. Les régions de haute montagne ne sont pas non plus épargnées par cette pandémie. En raison de la fermeture des cabanes du CAS, d’importants revenus font défaut et ne pourront être rattrapés. Les gardiens et les gardiennes de cabane en font particulièrement les frais.

La fermeture des cabanes cause des problèmes financiers à de nombreux gardiens de cabane indépendants. La perspective que cette crise pourrait même raccourcir la saison d‘été provoque d’ores et déjà une certaine inquiétude.

Faire un don

Ton don permettra de couvrir une partie des coûts et d’assurer la sauvegarde des cabanes du CAS. Compte: 30-541118-8 IBAN: CH03 0900 0000 3054 1118 8

Un quart du chiffre d‘affaires des cabanes du CAS est généré durant la saison de ski de randonnée de mars à mai. Le manque à gagner causé par la crise du coronavirus est déjà estimé à 7,5 millions de francs. Sur ce montant, quelque 5,5 millions de francs reviennent aux gardien·ne·s de cabane et près de 2 millions de francs aux sections propriétaires des cabanes. Ce ne sont donc pas que les gardien·ne·s de cabane qui doivent faire face à d‘énormes problèmes financiers. Les sections manquent elles aussi de fonds pour l‘entretien et la sauvegarde des cabanes.

Olivier Genet
«
Le confinement nous frappe durement, ainsi que toutes les autres cabanes du CAS.
Olivier Genet
Gardien de la cabane du Trient CAS

L‘exploitation durable, la rénovation en douceur et la sécurisation des accès aux cabanes engendrent des dépenses importantes. Outre une grande passion, du bénévolat et des corvées au front, des investissements élevés et récurrents s‘avèrent également nécessaires. Ceux-ci ne peuvent être générés par la seule exploitation des 153 cabanes du CAS. La sauvegarde des cabanes du CAS n’est pas possible sans l’engagement bénévole et les dons.

Feedback