99e rencontre de l'Etzel. La Rega: les sauveteurs du ciel

La Rega: les sauveteurs du ciel

Sous un soleil radieux, plus de 100 clubistes ont participé à la 99 e rencontre de l' Etzel qui a eu lieu le premier dimanche de décembre 2002. Invitée d' honneur: la Rega.

L' Etzel était encore libre de neige. En revanche, les hauts sommets alentour, du Säntis en passant par le Speer jusqu' aux Alpes schwyzoises et glaronaises, étaient tous revêtus de blanc et scintillaient au soleil, contrastant avec le bleu des lacs de Zurich et de Sihl. Depuis que la Coopé-rative Hoch-Etzel a éclairci la forêt environnante, l'on jouit de nouveau d' une vue spectaculaire du sommet de l' Etzel. La 99 e rencontre de l' Etzel qui, comme chaque année, a été organisée par la section Hoher Rohn, a réuni plus de 100 clubistes d' une douzaine de sections des environs.

La Rega fête ses cinquante ans En raison du cinquantenaire de la Garde aérienne suisse de sauvetage Rega, le président de la fondation, Albert Keller, a tenu un discours. L' organisation de sauvetage aérien la plus importante en Suisse dispose aujourd'hui de treize héli-ports: elle assure l' exploitation de dix d' entre eux, le reste étant géré par des organisations partenaires. Les bases d' héli sont réparties de telle sorte que, dans de bonnes conditions de vol, tout point en Suisse peut être atteint en un quart d' heure. C' est bien que la Rega existe, mais mieux vaut ne pas en avoir besoin, disent les alpinistes. La fondation, qui coopère très étroitement avec le secteur Sauvetage du CAS, doit sa renommée en particulier à ses interventions de sauvetage héliportées. Elle a ainsi développé de nombreuses techniques de sauvetage telles que le système « long-line » qui sert au sauvetage d' alpinistes blessés, bloqués dans des parois verticales ou en surplomb. Le nombre annuel d' inter et de rapatriements, à bord de jets ambulances par exemple, se chiffrent par milliers. La Rega est une fondation à but non lucratif. N' étant pas subventionnée par l' Etat, elle est financée grâce aux contributions de ses donatrices et donateurs. Celles-ci se montent à plus de 1,6 millions de francs. Cette somme permet de couvrir deux tiers des dépenses qui sont très élevées, notamment en raison des frais d' entretien et de renouvellement des flottes. A cet égard, l' orateur a donné quelques informations sur le remplacement des jets ambulances et hélicoptères par des Challengers CL 604 et Eurocopters EC 145. Cette information a vivement intéressé le public qui a posé quelques questions.

Et pour terminer Pour respecter la tradition, la conférence a été suivie d' un bon plat bernois. Ce fut l' occasion de poursuivre la discussion sur ce qui avait été entendu. Après le repas, tout le monde se mit en route pour rentrer chez soi et nombreux furent les clubistes à se rendre à leur domicile à pied. a

Simon Trippel, Richterswil ( trad. )

Feedback