A pied autour du Pizzo Rotondo. Paysages montagneux, paysages aquatiques | Club Alpin Suisse CAS

A pied autour du Pizzo Rotondo. Paysages montagneux, paysages aquatiques

Proposte di gite

Tourentipp

Paysages montagneux, paysages aquatiques

A pied autour du Pizzo Rotondo

Le tour du Pizzo Rotondo est un circuit de 50 km qui se fait en quatre jours et qui permet de concilier randonnée en montagne et paysage aquatique. Il s' adresse aux personnes ayant le pied sûr et une bonne condition physique.

Le tour du Pizzo Rotondo semble placé sous les auspices du chiffre trois: traversée de trois cantons ( UR /TI /VS ), rencontre de trois bassins d' accumulation hydraulique alimentant trois rivières qui terminent leur course dans trois fleuves. Dans le canton d' Uri, point de départ de notre tour, le cours d' eau d' Urseren est un affluent de la Reuss puis du Rhin. Côté tessinois, la rivière Ticino rencontre le Pô. Et enfin, côté valaisan, c' est le Gerenwasser qui se jette dans le Rhône. De plus, ces trois bassins se rejoignent sur les trois flancs d' une seule montagne: le Witenwasserenstock. Ce sommet marque la frontière hydrique entre les trois rivières citées plus haut. Les fortes précipitations provenant de tous les points cardinaux font des environs d' Andermatt l' une des régions les plus arrosées de notre pays. Loin des cimes avoisinant les 4000 mètres, au centre de la Suisse, on découvre donc, au fil des jours, les sources de notre système hydrique. En plus du tour du Pizzo Rotondo en lui-même, c' est une approche de l' eau sous toutes ses facettes qui attend le randonneur: torrent, ruisseau, glace et neige. Ce circuit permet aussi d' observer le recul du glacier du Rhône qui, auparavant, descendait qu' à Gletsch.

Tout au long du parcours, il est recommandé de prendre le temps de faire quelques haltes culturelles en visitant par exemple de magnifiques chapelles ou en assistant à la fabrication du fromage. Profitez-en également pour déguster différentes spécialités culinaires, de la Cazzuola uranaise à la polenta tessinoise en passant par la raclette valaisanne.

Etape par étape

1 er jour: Realp ( 1538 m)–cabane Rotondo CAS ( 2569 m ), T1. Dénivelé: 1000 mètres positifs; distance: 10 km; horaire: 4 heures Comme nous avons emprunté les transports publics, nous avons prévu une étape relativement courte pour le premier jour. Depuis la gare de Realp, suivre la ligne ferroviaire sur la route direction Valais ( W ) pour ensuite bifurquer dans la vallée de la Witenwasserenreuss ( S ). Vous évoluez sur la route militaire qui a quelque peu dénaturé les alpages. Néanmoins cette route offre la possibilité aux plus paresseux d' em le taxi. Au niveau des bâtisses de la Witenwasserenstafel, emprunter le chemin balisé à droite ( W ) en direction de Im Tälli puis poursuivre jusqu' à la cabane Rotondo. De là, pour la première fois de notre périple, nous jouissons d' une vue sur le Witenwasserenstock. Cette étape est aussi l' occasion de jeter un œil sur la Witenwasserenreuss, bassin Du village de Realp, la montée à la sympathique cabane Rotondo commence dans les buissons avant d' atteindre le fond de la vallée Witenwasseren Photo: patriceschr ey er .com hydraulique qui alimente le Rhin. Le versant uranais étant connu pour ses nombreuses précipitations, prévoyez des habits en conséquence2 e jour: cabane Rotondo CAS ( 2569 m ) –Passo di Cavanna ( 2613 m)–capanna Piansecco CAS ( 1982 m ), T2. Dénivelé: 500 mètres positifs et 1000 mètres négatifs; distance: 12 km; horaire: 5 heures 30 ( marche effective ) Cette étape se déroule la plupart du temps sur des chemins en terrasse. Depuis la cabane Rotondo, emprunter le chemin direction SW dont le tracé suit d' anciennes moraines en marge du Witenwasserengletscher. Après environ 500 m, bifurquer à gauche direction SSE pour prendre le chemin balisé qui traverse à flanc de coteau jusqu' au Passo di Cavanna ( 2613 m ). Un chemin s' étire à flanc de coteau dans les pierres très foncées des flancs du Rongergrat. Dans cette ambiance quelque peu austère, vous arriverez au Passo di Cavanna avec sa cabane militaire désaffectée. Attention aux névés qui peuvent persister jusque tard dans la saison. Il est recommandé de se munir d' un piolet pour tailler quelques marches. Depuis le col, descendre les pentes d' abord raides puis les verts pâturages jusqu' à la Casina di Viei ( direction sud ). De là, suivre d' abord la route d' al ( direction SSW ), puis le chemin en terrasse menant à la capanna Piansecco CAS ( 1982 m ). Quelques beaux vallons et de magnifiques cascades portent le randonneur dans cette dernière partie pour arriver enfin dans une forêt de mélèzes cachant la capanna Piansecco. Arrivé à celle-ci, profitez de la vue qu' elle offre sur la naissance du Ticino, qui alimente le Pô. C' est aussi l' occasion de goûter à la cuisine tessinoise.

3 e jour: capanna Piansecco CAS ( 1982 m)– Gerenpass ( 2691 m)–Oberwald, T4. Dénivelé: 750 mètres positifs, 1350 mètres négatifs; distance: 13 km; horaire: 7 heures 30 ( marche effective ) De la capanna Piansecco, rejoindre le vallon très raide à l' ouest et garder le torrent à sa gauche jusqu' au des barrières de rocher ( altitude 2200 mètres ). De là, monter au mieux à travers le pierrier ( en visant d' abord le sommet du Chüebodenhorn ) pour atteindre le névé sous le Gerenpass. L' incursion dans le Tessin se termine ici. Depuis ce col, prendre à l' ouest et longer la base du Chüebodenhorn. Contourner ensuite par la droite les lacs issus du glacier. Le glacier Chüebodengletscher alimente à la fois le bassin tessinois et le bassin valaisan. Passé ces lacs, continuer au SW et passer sous l' éperon au NE du P. 2878. Poursuivre dans la grande pente direction NW jusqu' à Im Cher. Sur ce plateau, traverser la rivière ( il n' y a pas de pont ) pour rejoindre la rive droite du vallon. On se trouve alors à la source d' un des affluents du Rhône: le Gerenwasser. Le chemin d' abord peu marqué est ensuite indiqué par quelques cairns. Descendre rive droite le Geretal jusqu' à Schärlichwang. Continuer la route d' alpage et traverser deux fois la rivière pour rejoindre la route asphaltée menant à Oberwald ( panneaux indicateurs jaunes ). Attention! Les névés disparaissent tard dans ce vallon et la rivière peut être difficile à traverser. Ici aussi, un piolet peut s' avérer utile.

Montée à la cabane Rotondo, sur les névés encore persistants du printemps Troisième jour, deuxième col. Montée dans les pierriers en direction du gerenpass Petite pause sur le sentier en terrasse qui nous mène à la cabane Piansecco Au matin du deuxième jour, nous quittons, presque à regret, la cabane Rotondo Au milieu des mélèzes, la cabane Piansecco est un modèle d' hospitalité il y a même des tartes aux fruits Photos: patriceschr ey er .com 4 e jour: Oberwald ( 1368 m)–Furkapass– Realp ( 1538 m ), T2. Dénivelé: 1400 mètres positifs, 1300 mètres en descentedistance: 21 km; horaire: 8 heures ( marche effective ) D' Oberwald, remonter en direction de Gere et emprunter le chemin qui suit sur le Tälligrat en passant par les hameaux de Bärg et sa magnifique chapelle ( direction NE ). Sur cette arête, on peut apprécier la vue sur la vallée de Conches et les débuts du Rhône. Sur le chemin, une petite visite au berger fabriquant le fromage à raclette si cher aux Valaisans s' impose ( selon la période de l' été, le berger se déplace entre plusieurs bâtisses près du lieu-dit Galestafel ). En effet, entre mi-juin et mi-septembre, le fromage se confectionne à l' alpage. Au P. 2508, prendre le chemin plein N en terrasse qui traverse les Hirschplatten et tourne autour du Tällistock. Attention aux tunnels des Hirschplatten qui peuvent être remplis de neige en début de saison! Dans ce cas, il faut redescendre car il n' est pas possible de les contourner. En regardant sur votre droite, vous pourrez admirer le Muttgletscher, glacier alimentant le Rhône. Poursuivre le chemin en terrasse jusqu' au col de la Furka. Ce col était, jusqu' au début du XX e siècle, le plus long col carrossable de Suisse. Depuis le col, si vos jambes en ont assez, vous pouvez prendre le car postal qui descend jusqu' à Andermatt et apprécier la vue sans effort! Mais si le cœur vous en dit, vous pouvez suivre le chemin en terrasse direction SE et contourner le Blauberg par le nord. Passez par le P. 2732 ( à proximité des Stotzigen Firsten ) et redescendez au lieu-dit Unter den Stotzigen Firsten ( S du P. 2618 ). Poursuivez à l' est sur le chemin peu marqué jusqu' à Simmigstafel. Le chemin rejoint l' arête. Passez par Unter Deieren et ensuite Laubgädem ( direction NE ). Re-prenez la route asphaltée du premier jour qui vous ramènera à la gare de Realp. La plate vallée de la Reuss et les belles tours de granit sur votre gauche couronnent ce tour aquatique. a Vincent Theler, Veyras Ambiance austère, juste avant la pluie, dans cette longue vallée qu' est le geretal. En direction d' unterwassern Fin du tour, retour à la case départ. Derniers mètres avant Realp Photos: patriceschr ey er .com Difficulté: avec une étape en T4, ce circuit s' adresse à des marcheurs ayant le pied sûr. Les étapes ne dépassent pas huit heures de marche effective pour la plus longue. La randonnée se déroule le plus souvent sur des chemins balisés, à part la montée ainsi que la descente du Gerenpass ( chemin peu marqué ). Hébergement: cabane Rotondo, tél. 041 887 16 16, courriel: rotondo.hut(at)bluewin.chcapanna Piansecco, tél. 091 869 12 14, courriel: hütteinfo(at)capanneti.chHoliday Camp Sand, tél. 027 973 18 95, courriel: www.holiday-camp.ch Période: de mi-juillet à mi-septem-bre. Malgré une altitude peu élevée, ce tour traverse des combes qui restent longtemps enneigées.

Cartes/Guides: CN 1: 25 000, feuilles 1231 Urseren, 1251 Val Bedretto, 1250 Ulrichen; Alpinwandern Tessin, Ed. du CAS, Randonnées alpines en Valais, Ed. du CAS, Alpinwandern Zentral-schweiz–Glarus–Alpstein, Ed. du CAS informations pratiques

Feedback