A quoi accordons-nous de la valeur?

A quoi accordons-nous de la valeur?

Grâce aux décisions courageuses et innovatrices de ses membres, le CAS est aujourd'hui une association d' alpinisme pleine d' avenir. Or, les nouvelles structures entraînent de nouvelles tâches, de nouvelles prestations de services, dont les coûts dépassent les revenus encaissés par le club. Le CAS dispose certes de réserves, mais elles ont pour la plupart une affectation déterminée. Ce dont il manque en revanche, ce sont de réserves libres.

Le Comité central actuel s' est occupé l' année dernière pour la première fois du plan financier à long terme. Les nouvelles connaissances dont il dispose désormais montrent qu' il faut, dans le cadre du plan financier, discuter de la voie que doit emprunter le CAS. Doit-il supprimer des prestations de services, et si oui, lesquelles? Ou doit-il, au contraire, maintenir l' ensemble de ses prestations, ce qui signifie qu' on doit lui en donner les moyens? Le fait que les membres et les sections aient de plus en plus recours aux prestations centrales indique clairement un besoin. Seulement, celui qui attend des services doit aussi être prêt à donner en retour. Voilà pourquoi j' attends un débat ouvert et collégial au sujet des futures tâches du CAS et de leur financement. Il me semble aussi important de bien voir les relations: il suffit en effet d' augmenter la cotisation des membres de cinq francs – l' équivalent d' une chope de bière ou d' un double express. On ne tourne pas le dos au CAS pour cela. Ou, pour utiliser le bon mot d' Albert Egglers: on ne quitte pas le CAS, on meurt tout au plus.

FRANZ STÄMPFLI, Président central ( trad. )

CAS · un alpinisme responsable

SA C CA S

lub

Alpin Su

lpe s

Riv ist

a d el

Clu

lpino Sv

Alpi

Re va

isa da

lub

Alpin Sv

lps

Zei

tsc

hrif t d

es Sc

eiz er

Alpen-

Die

Alpen

Pho to :C hr ist in e Kopp

GUIDE

S

15

FORMATION DES GUIDES DE MONTAGNE

Le champ d' activité professionnel des guides s' est fortement modifié ces dernières années. La meilleure manière de réagir à ces changements est d' adapter la formation.

MUZTAGH ATA – VECU DEUX FOIS DIFFEREMMENT

Le Muztagh Ata, le « père des neiges », est, en tant que montagne skiable la plus élevée de la planète ( 7546 m ), le nec plus ultra des courses à ski.

Feedback