Alpages évolués

D’où l’Arpelistock, en dessus de Savièse, tient-il son nom? De la région de l’Arpille, qu’il surplombe. Ce nom vient du latin alpicula, qui signifie «petit alpage». Tandis que ce mot est devenu incompréhensible en raison de l’évolution linguistique, l’accent tonique a été déplacé et, d’Arpílle, on a obtenu Árpeli. Bien que cela ressemble à un diminutif suisse-allemand du nom Arp, il s’avère que ce mot n’existe pas. Les nombreux «Alpigle» et «Alplige» qu’on trouve en Suisse allemande occidentale présentent la même étymologie. De son côté, le Piz d’Arpiglias, en dessus des lacs de Mancun, trouve son origine dans alpiglia, le pendant rhéto-romanche d’alpicula. Le terme romanche a également perdu son intelligibilité avec le temps: les Walser établis derrière le Falknis ont interprété le mot alpiglias, «petites Alpes», comme un toponyme, l’alpage d’Iglias, ce qui a donné le nom actuel de l’alpage Ijes. L’évolution phonétique du l en r (rhotacisme), d’alpicula à arpille ou arpiglia, se retrouve d’ailleurs dans le nom du Cervin, qui vient du latin silva et signifie «montagne boisée».

Feedback