Alpes retour a fait bouger le CAS. Une campagne de mobilité réussie

Alpes retour a fait bouger le CAS

Alpes retour, la campagne de mobilité du CAS, avait pour objectif d' inci les alpinistes à favoriser les transports publics ( TP ) pour leurs déplacements. Après trois ans d' existence, la campagne a atteint son terme et fera l' objet d' une célébration à la mi-juin. Deux OJ grands utilisateurs de TP et Stephan Siegrist, un alpiniste de renom, seront présents pour l' occasion.

Avec le lancement de la campagne Alpes retour en 2001, le CAS a fait œuvre de pionnier. Jamais une association sportive nationale n' avait tenté d' inciter ses membres à adopter un comportement respectueux des montagnes en matière de mobilité. C' est ainsi que la Confédération 1, les CFF, les cars postaux suisses, l' Association transports et environnement ( ATE ), Mountain Wilderness, la fondation Save the Mountains, Mammut et bien d' autres encore se sont intéressés à ce projet et l' ont rendu possible grâce à leur soutien. Trois ans plus tard, l' heure est venue de faire le bilan.

Bon soutien des sections du CAS Plus de 60 sections se sont inscrites pour soutenir activement Alpes retour. Par le biais de cette inscription, elles s' enga à utiliser plus souvent les TP lors des courses de section. Dès lors, le projet était lancé et des sections de toutes les régions de la Suisse ont commencé à modifier leur comportement en matière de mobilité. Résultat: un million de kilo-mètres/personne transféré de la route au rail. De nombreux préposés aux courses ont ainsi recommandé à leurs chefs de course d' emprunter le train et le car postal. La mise en œuvre de ces conseils a permis d' entreprendre des courses superbes dont le point de départ et le point d' arrivée pouvaient être différents qu' il n' était plus nécessaire de récupérer son véhicule là où on l' avait laissé. Les sections intéressées avaient en outre la possibilité de faire appel à un conseil en mobilité. Une équipe de guides de montagne expérimentés s' est ainsi rendue auprès des sections qui le souhaitaient pour assister aux séances des chefs de course. Ils ont pu leur donner de nombreux tuyaux et leur fournir de la documentation concernant les déplacements et le respect de l' environnement.

Billet alpin et autres rabais Le billet Rail&Sleep a été très apprécié. Ce billet combiné offrait un aller-retour vers le lieu d' une excursion avec une nuitée dans une cabane du CAS. Il a incité de nombreux alpinistes à utiliser le train et le bus pour leurs déplacements vers les montagnes. Il reste à espérer que ces expériences positives auront un effet durable et que l'on rencontrera plus souvent les alpinistes dans les TP. Quant à la carte journalière multiple – 7 pour 5 –, elle peut encore être retirée auprès du Secrétariat administratif du CAS. De plus, l' organisme de voyage RailAway des CFF propose, pour cet été, des suggestions de randonnée vers certaines cabanes du CAS pour lesquelles il est possible d' acheter un billet combiné comprenant le trajet en TP et une nuitée en cabane. Les informations s' y rapportant sont disponibles dans les gares ou sur le site Internet des CFF.

1 Energiesuisse, les offices fédéraux de la santé publique, de l' environnement, des forêts et du paysage, du développement territorial et des routes.

Les sections actives du CAS ont su mettre à profit les offres exceptionnelles des transports publics dans les montagnes suisses LES ALPES 6/2004

De l' horaire alpin à Alpesonline La mise au point de la documentation à l' usage de ceux et celles qui souhaitent se rendre dans les cabanes du CAS en TP a demandé beaucoup de travail. Au lancement de la campagne, le premier horaire alpin, paru sous la forme d' une brochure envoyée à tous les membres du CAS, a grandement contribué à faciliter la planification des courses. Il donnait des renseignements sur la manière dont le point de départ d' une course était accessible par les TP et quels autres moyens tels que les taxis alpins, V.T.T ., etc. pouvaient être utilisés de manière optimale. La grande somme de données à traiter était pour le moins complexe. Dès le début, l' idée a surgi de mettre à la disposition de tous un horaire alpin électronique. Grâce à l' intense collaboration de tous les intéressés, celui-ci a vu le jour l' automne passé et peut désormais être consulté sur Internet à l' adresse www.alpesonline.ch. Après quelques tres-sautements initiaux, la banque de données sur Internet, basée sur le système d' information géographique ( GIS ), a transformé la planification d' excursions en un jeu d' enfant. Ceux et celles qui ne seraient pas encore convaincus n' ont qu' à y jeter un coup d' œil.

De nombreux petits pas pour l' avenir Les guides de randonnée à ski pour la Suisse romande, le concours des OJ, qui n' a pas rencontré l' écho attendu et le billet de formation pour les cours du CAS sont diverses autres mesures qui ont été prises dans le cadre de cette campagne. Alpes retour, c' était tout cela. Le bilan que l'on peut en tirer montre que les choses bougent et que la mentalité des alpinistes a déjà commencé à changer. L' avenir nous dira si Alpes retour est un véritable succès. C' est alors seulement que l'on verra si les changements initiés par le projet ont un effet durable. Est-ce que les sections continueront à utiliser les TP aussi souvent? Est-ce que les alpinistes préféreront les TP à leur voiture? Le CAS reste actif et vigilant. Alpesonline est ainsi régulièrement mis à jour et les sections qui le souhaitent peuvent encore recevoir un conseil en mobilité. a

Pascal Regli et Jöri Schwärzel, chargés de projet ( trad. ) Pho to s: Ma rc o Volken Grâce au nouvel horaire disponible sur Internet à l' adresse www.alpesonline.ch, la planification des excursions en montagne avec les transports publics est devenue encore plus simple. Attente décontractée à la gare de Tavanasa Le CAS a fait œuvre de pionnier avec sa campagne de mobilité Alpes retour. Paysage enneigé avec un train du Furka Oberalp Bahn

Tous les courants électriques ne sont pas les mêmes

Le courant « vert » – une chance pour les régions de montagne?

Sans énergie, rien ne fonctionne, ni dans les vallées ni dans les cabanes du CAS. Le courant électrique peut être produit de manières différentes. Partenaire du CAS, la société grisonne Rätia Energie offre du courant sous le label « naturemade star » dans toute la Suisse. Mais qu' est qui différencie le courant « vert » du courant habituel?

Impossible d' imaginer notre vie quotidienne sans courant électrique. Il est fourni par un réseau que l'on peut se représenter comme un grand lac dont le niveau ne varie pas. Diverses sources – hydrauliques, nucléaires ou autres – doivent toutefois contribuer à maintenir le niveau de l' eau. Elles se différencient en premier lieu par leurs effets sur l' envi, par exemple le niveau des émissions de gaz à effet de serre ( dioxyde de carbone, CO 2 ) ou par la modification du paysage; que l'on songe, par exemple, aux mines de charbon à ciel ouvert. Toutes les techniques de production d' électricité entraînent des nuisances. La production du courant « vert » est la moins néfaste pour l' environnement.

Le courant « vert » n' a pas d' odeur Le courant qui sort de la prise est un « composé »: on ne sait pas de quelle source il provient car, physiquement, il est strictement semblable à tous les autres courants. Comme l' eau, le courant électrique emprunte le chemin de moindre résistance. Celui qui a opté pour le courant « vert » ne cuit pas directement ses pâtes avec ce courant. Mais ce qui est valable pour les eaux l' est aussi pour le courant « vert »: plus les rivières qui déversent leurs eaux dans les lacs sont propres, mieux se porte l' environ. En Europe, près de la moitié du courant est encore produite dans des usines utilisant du charbon, du gaz ou de pétrole, c'est-à-dire des combustibles fossiles. Suivent, pour la production, les centrales nucléaires ( 34 % de l' ensemble ) et l' hydroélectricité ( 14 % ).

Une commande de courant « vert » est donc un mandat de production et de

LES ALPES 6/2004

fourniture. Le consommateur mandate une entreprise pour produire la quantité demandée de courant dans des installations certifiées et l' injecter dans le réseau. Les labels définissent les critères de qualité. L' association « Verein für umweltgerechte Elektrizität » ( VUE ), soutenue par le WWF, Pro Natura, Le Forum alémanique des consommateurs et des représentants de l' économie, est garant de la production écologique du courant. Le label « naturemade star » de VUE offre une garantie de qualité crédible.

Production de courant « vert » et supplément de prix Ne peut être du courant « vert », selon VUE, que le courant certifié « naturemade star » provenant de cellules solaires, de l' énergie éolienne, de la force hydraulique, du biogaz ainsi que d' ins hydrauliques qui fournissent des prestations écologiques particulières, c'est-à-dire qui correspondent à des critères écologiques sévères. En 2002, en Suisse, ce sont environ 64 millions de kilowattheures ( kWh ) « verts » qui ont été écoulés, soit 0,12 % de la consommation d' électricité du pays.

Rätia Energie offre dans tout le pays avec « Pure Power Graubünden » un courant électrique des Alpes grisonnes certifié « naturemade star ». Sur les cinq centimes supplémentaires par kWh par rapport au courant normal, deux vont à la construction et à l' exploitation de nouvelles installations devant produire du courant « vert » par le soleil, le vent ou la biomasse. Un centime est destiné à un fonds écologique qui finance des renatu-ralisations autour des installations hydroélectriques Palü et Cavaglia. Environ 1,5 centimes couvrent des coûts de production plus élevés et 0,5 centime va à la certification et aux frais de commercialisation. Grâce aux affectations liées des montants cités, des emplois sont créés dans des zones de montagne écartées et des investissements sont possibles soit par la mise en route d' installations de biogaz, soit par des remises à neuf écologiques d' installations hydroélectriques.

Les stations de pompage sont-elles écologiques? Le courant doit être disponible en continu, même pendant les heures de pointe car des coupures peuvent affecter des régions entières du pays, comme on l' a vu l' année dernière en Amérique du Nord et en Italie. Avec les usines de pompage, il est notamment possible de compenser les productions irrégulières des installations solaires et éoliennes. On critique souvent les stations de pompage qui remontent pendant la nuit de l' eau dans les retenues en utilisant du courant nucléaire à bon marché afin de pouvoir, pendant la journée, produire et vendre du courant à valeur plus élevée. Chez Rätia Energie, le pompage est effectué avec du courant « naturemade star » de la centrale certifiée Palü vers le Lago Bianco, au col de la Bernina. Palü et Cavaglia ont été les premières usines de turbinage-pompage qui ont satisfait aux critères de « naturemade star ».

Avenir en rose pour l' hydroélectricité alpine Le courant électrique continuera de jouer un rôle important dans le futur. De plus, certains signes indiquent déjà que les pointes de consommation, en raison du climat, vont se déplacer de l' hiver vers l' été. L' hydroélectricité et les installations de production d' énergie renouvelable vont donc gagner en importance. A partir de l' année prochaine déjà, en Suisse et dans les pays de l' Union européenne, les fournisseurs seront tenus de faire connaître la source du courant livré. De cette manière, les consommateurs sauront d' où vient le courant qui sort de leur prise et pourront agir en conséquence. Seule l' hydroélectricité pourra à moyen terme produire de grandes quantités de courant « vert ». La demande en

La centrale éolienne au pied du Piz Nair ( St-Moritz ) se trouve au milieu de la station de ski De l' électricité hydraulique: le lac de barrage Lago Bianco et le Piz Cambrena avec vue sur la vallée du Puschlav Pho to s: ar chi ve s Rä tia Ene rgie

hausse de courant « vert » accélère la construction de nouvelles installations solaires, éoliennes et de biogaz. Il est nécessaire d' agir car, en Europe, près de 30 % des émissions de CO 2 proviennent de la production de courant électrique. a

Pit Meyer, Marketing CAS ( trad. )

Les sections du CAS et Rätia Energie

C' est avec un grand projet de parrainage par Rätia Energie que les sections du CAS pourraient, l' an prochain, être soutenues. Chaque section a la possibilité, dans un quelconque domaine d' ac – sentier de cabane, via ferrata, jeunesse, formation, seniors, etc. – de soumettre un projet qui sera examiné par un jury selon des critères économiques et écologiques. Si l' examen débouche sur un jugement positif, Rätia Energie soumettra alors aux membres des sections l' offre suivante: à l' achat de 1000 kWh et plus de « PurePower », le courant « vert » des Grisons, Rätia Energie accordera pour chaque nouveau client du CAS une contribution de 100 francs au projet de la section ( 1000 kWh coûtent 50 francs de plus que le courant habituel ). Des renseignements supplémentaires peuvent être obtenus par courriel auprès de pit.meyer(at)sac-cas.ch LES ALPES 6/2004

Cabanes et bivouacs

Rifugi e bivacchi

Von Hütten und Biwaks

Feedback