Anglicismes

Je félicite la rédaction pour la qualité constante de ce magazine. J' apprécie tout particulièrement le fait qu' un espace séparé soit réservé à la publicité, n' entra ainsi guère la lecture des articles. Je déplore toutefois que le CAS n' échappe pas non plus au flux de termes anglais, d' autant plus lorsqu' il en va de la course aux records qualifiés avec frénésie de « top ». N' a pas abusé de ce même vocabulaire en économiea Richard Dähler, Zurich ( trad. )

Feedback