Atacama (Le désert d'-)

Voyages, rencontres, personnalités

Viaggi, incontri, personalità Reisen, Begegnungen, Persönlichkeiten

Situation et climat

Le désert d' Atacama se trouve au nord du Chili. Long d' environ 1500 km, d' une largeur moyenne de 300 km, il est délimité par les villes d' Arica au nord et de La Serena au sud, et il est coincé entre le Pacifique à l' ouest et la cordillère des Andes à l' est. C' est un des déserts les plus arides de la planète. A Calama, ville minière située à son cœur, il n' est pas tombé la moindre goutte de pluie sur le sable durant les 30 dernières années. La sécheresse de l' Atacama est due à un puissant anticyclone qui a élu domicile voilà fort longtemps au nord du Chili et qui repousse de son mouvement circulaire l' invasion des perturbations venues de l' océan Pacifique. Ses rares faiblesses annuelles concèdent cependant de légères ondées, en des lieux privilégiés et principalement de septembre à octobre, durant l' hiver austral. Ces précipitations ne dépassent pas 30 mm par année et permettent d' arroser quelque peu les cactus, de creuser de superbes canyons dessinant de longs méandres hésitant en direction du Pacifique. Lorsqu' elles se produisent, le désert se métamorphose rapidement en jardin multicolore, éblouissant massif végétal dont l' effet

La pampa de l' Altipiano et le volcan Licancàbur ( 5916 m ), bien visible de San Pedro de Atacama Denis Mathey, Vissoie VS

éphémère amplifie la magie. Sur la côte, il ne pleut pratiquement jamais; de plus, il y fait très chaud.

Géographie

Les remparts de la côte passés, on découvre un immense plateau s' élevant en direction de l' Alti. Pour pallier la monotonie du paysage, la nature, qui a bien conçu les choses, a plissé en divers endroits des collines et montagnes aux mille et un contrastes, bonheur du photographe. Lorsque, le plateau traversé, on poursuit en direction de l' est, on bute sur les contreforts andins. Les premiers kilomètres sont dépourvus de végétation puis, à partir de 3000 mètres, commence la Pampa, riche en couleurs, plaisir des yeux et véritable paradis pour une faune très abondante.

Sur les hauteurs, l' eau est bien moins rare. Les montagnes, dépassant bien souvent les 6000 mètres, brisent les nuages provenant de la forêt tropicale ( la selva ) du Mato Grosso brésilien et transitant par la Bolivie. Les précipitations qui en résultent, sous forme de neige au-delà de 4500 mètres, coiffent les volcans majestueux d' une couronne blanche, accréditant leur royale domination sur les

plaines. Cet afflux d' eau se transforme en rivières, artères de vie dévalant la montagne pour aller irriguer les oasis et les longues vallées du désert.

Autre particularité: les plaines salées, appelées salares, formées des alluvions d' un sol constitué principalement de roche friable et de résidus volcaniques gorgés de sel, et véhiculées par les rivières jusqu' à combler petit à petit la plaine du sel laissé après l' évaporation de l' eau.

Le voyage

II débute à 2000 km au nord de Santiago. Ville frontière avec le Pérou, Arica ( 161 000 habitants ), cité agréable appelant au farniente et à la baignade, est une bonne base de départ pour des excursions sur l' Altipiano.

Le parc national de la Lauca Le parc national des Torres del Paine, en Patagonie, et celui de la Lauca, à l' extrême nord-est du pays, sont les plus beaux du Chili. Paradis de la nature, ils sont pour l' instant encore à l' abri des assauts d' un tourisme de masse rebuté par la rudesse du climat, le relatif éloignement des centres et le manque d' infrastructures hôtelières. On ne s' en plaindra pas, d' ailleurs!

Se trouvant 180 km à l' est d' Arica, le parc de la Lauca est accessible par une très bonne route gou- dronnée, serpentant à travers la vallée fertile du rio Lluta, puis s' élevant dans le désert en direction de Putre, dernier village avant la frontière bolivienne, à 150 km d' Arica. Putre ( 1204 habitants ), capitale de la province de Parinacota, est pour le futur randonneur un excellent endroit pour parfaire son acclimatation. Elle se dresse en effet à 3500 m d' altitude. Son marché aux lamas et alpagas1, à l' entrée du village, vaut la visite.

Tout de suite après Putre, la route, par de longs lacets, reprend sa montée pour déboucher sur l' Altipiano et l' entrée du parc de la Lauca. Dès lors, l' altitude commence à se ressentir sérieusement; une bonne acclimatation est donc recommandée si l'on veut y passer un séjour agréable.

Au km 206 se trouve le lac de Chungara, le plus haut de la planète, dit-on, avec ses 4500 m, dominé par le volcan Parinacota ( 6330 m ). Sur ces hauteurs, le climat est très différent du reste de l' Ata: les pluies sont fréquentes, la neige et le vent aussi, et une petite laine s' avère le plus souvent nécessaire. A 10 km à l' est se trouve le col de Tambo Quemado, frontière avec la Bolivie et passage pour se rendre à La Paz.

Le lac est le lieu de ralliement de nombreux oiseaux qui viennent s' y ravitailler ou y nicher. On y trouve des flamants roses ( il y a trois sortes de flamants au Chili: le flamant chilien, qui a le bout des ailes rose; le flamant des Andes ou grande Parina, dont le bout des ailes est noir, enfin le flamant des hautes plaines ou petite parina2 - en général plus au sud du pays ), la superbe oie des Andes, le foulque géant, l' ibis des hautes plaines3, des canards et de bien sympathiques passereaux. Avec un peu de chance, les têtes en l' air pourront apercevoir le condor inspectant la Pampa de son regard perçant.

Du côté des mammifères les plus nombreux, on trouve la petite vigogne, réputée pour sa laine d' une douceur sans pareil. De caractère plutôt craintif, elle se laisse difficilement approcher. Autre animal particulier: la viscache, rongeur parent du chinchilla, à la taille et la tête d' un gros lapin ( les oreilles toutefois nettement plus courtes ), munie d' une queue d' écureuil, spécialiste du saut de kangourou de rocher en rocher, d' une grande habileté à narguer le touriste cherchant à l' observer. Protégée, elle est malgré tout braconnée pour sa fourrure.

San Pedro de Atacama Joyau du désert, à 2400 m, l' oasis de San Pedro de Atacama compte un millier d' habitants. La ressource principale de cette charmante bourgade est le tourisme. L' attrait de San Pedro réside dans son! Animal analogue au lama, mais dolo d' un poil bien plus long.: Phoenicoparrus jamesi. .'Plegadis ridgwayi.

emplacement géographique: à 320 km d' Antofa ( la ville la plus importante de l' Atacama, 225 000 habitants ), à la base d' un énorme salar entre la chaîne des Andes et le grand plateau désertique. C' est le lieu de départ idéal de plusieurs randonnées ou expéditions dans la région. C' est aussi un passage frontière pour se rendre en Argentine par le col de Jama, à 160 km, par une superbe piste. Il est possible d' observer sur ce trajet quelques vigognes ainsi que des nandus4 des hauts plateaux, de curieuses autruches capables de courir à une vitesse remarquable. Le long de la piste, il y a aussi de nombreuses lagunes où pataugent quantité de colonies de flamants.

Vallée de la Lune et volcan Lascar

S' il est un lieu où la visite s' impose en Atacama, c' est bien la vallée de la Lune, à 15 km à l' ouest de San Pedro. Mélange de sables formant de superbes dunes, de roches sculptées, malaxées par quelques génies malins venus tourbillonner au mépris, sem-ble-t-il, des lois les plus élémentaires de la physique, c' est un territoire unique en son genre, également réputé pour la beauté de ses levers et couchers de soleil, ballets d' ombre et de lumière.

Le volcan Lascar, quant à lui, est le seul volcan en activité de la région, bien visible de San Pedro

Pierucnemia pennata latapacensis Chubb. Longueur: 95 cm.

par sa longue colonne de fumée et culminant à 5300 m. C' est une jolie excursion d' un à deux jours. L' amateur de lave en fusion explosant au fond de l' abîme en dévoilant le rouge vif de son magma éparpillé en feu d' artifice sera cependant fort déçu quand il parviendra au cratère après 6 à 8 heures de marche plutôt pénible, dans un terrain très instable: il n' y verra que de la fumée sulfureuse blanche sortant en grande quantité. Par contre, la vue sur le salar est magnifique.

Viscache, rongeur familier, sur les pierriers de l' Altipiano Grandes parinas se ravi-taillant dans l' eau gelée du petit matin Voyages, rencontres, personnalités Salar d' Atacama et mine de Chuquicamata

II s' agit d' une très vaste plaine salée de 3000 km2, délimitée au nord par San Pedro et au sud par le petit village de Peine. Une société minière y exploite la principale réserve de lithium de la planète ( 40 % de la production mondiale ). Les ornithologues supportant bien la chaleur torride qu' il y fait ne manqueront pas de visiter, à 30 km à l' ouest de Toconao ( petit village typique vivant essentiellement de cultures vivrières ), au centre du salar, les lagunes Chaxa et Barros Negrös, lieux de nidification des grandes parinas.

.V. " V!

Rio aux méandres hésitants, en amont de la Laguna Verde

I

A 16 km de Calama, capitale de la province d' El Loa, la plus sèche de l' Atacama, se trouve la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde, la mine de Chuquicamata, qui vaut le détour. Tout y est démesure: 4 km de long, 2 km de large, profondeur avoisinant 700 mètres. Même les camions sont géants!

Laguna Verde

Plus au sud se trouve un autre lieu à découvrir lors d' un passage en Atacama: la Laguna Verde, à la frontière de l' Argentine, et qu' on atteint via Copiapo, le col Santa Rosa ( 4200 m ) et le salar de Maricuna.

La lagune porte bien son nom: au loin, le vert pastel de son eau contraste merveilleusement avec les montagnes à prédominance grise de la cordil-

Ja* ' Voyages, rencontres, personnalités Photos: Denis Mathey 01 a.

A quelques kilomètres de l' oasis de San Pedro, vue sur le volcan Licancàbur Beauté et contraste à l' entrée de l' une des innombrables gorges de la vallée de la Lune

1ère. Singularité que l' observateur averti ne manquera pas de découvrir, plusieurs rivières alimentent la lagune mais aucune n' en ressort! Il semblerait que le niveau du lac se maintient par la seule evaporation de son eau.

Les amateurs de bains thermaux ne seront pas oubliés. Au bord de la lagune, les douaniers, pendant les heures creuses de la journée ( il ne passe que deux ou trois véhicules par jour à la douane !), ont construit une cabane comprenant un grand bassin qui récupère avant qu' elle ne se perde dans la lagune l' eau très chaude d' une source thermale. Havre de paix défiant la rudesse d' un climat aux humeurs lunatiques, qui passe rapidement du beau

et chaud au froid et humide, associé le plus souvent à de fortes rafales de vent mêlées de neige. A cette latitude, on aperçoit souvent des guanacos, lamas sauvages dont la tête est masquée d' un voile noir à la « BatmMan ». Le guanaco est bien plus grand que la vigogne mais tout aussi craintif.

L' Ojos del Salado

On ne saurait conclure sur cette région sans quelques mots au sujet de cette montagne de 6900 mètres, la plus élevée du Chili ainsi que le volcan le plus haut de la planète. Son ascension exige quatre à cinq jours depuis la douane ( en présupposant une excellente acclimatation à l' altitude. Bon test: demander aux douaniers de participer à une de leurs parties de football !). Une piste part de la douane en direction d' un premier refuge à 5200 m ( six places, non chauffé ). Un véhicule 4x4 est indispensable pour y parvenir. La piste continue ensuite jusqu' au deuxième refuge, à 5800 m ( compter deux heures et demie à pied ). De là, il faut six heures pour parvenir au sommet. Emporter matériel de bivouac, habits et souliers très chauds, un réchaud performant, crampons, piolet, corde pour l' arête terminale ( corde fixe en place, mais d' aspect douteux ). Demande d' autorisation obligatoire, à envoyer 3 mois à l' avance à l' ambassade du Chili, à Berne.5

:'Adresse: Eigerplatz 5, 3007 Berne. Indiquer la période d' ascension prévue, ainsi que le nombre et le nom des membres de l' expédition.

Escalade libre / Zompétîtion

Arrampicata libera di competizione

Sport- und l/ettkampf klettern

La Suisse comptant dans toutes les catégories d' âge des grimpeuses et grimpeurs de très haut niveau ( Iva Hartmann, Anna Tina Schultz, Elie Chevieux, Frédéric Nicole, Simon Wandeler, ainsi que, chez les tout jeunes, Cédric Lâchât ou, chez les vétérans, Michel Piola, Daniel Anker, etc. ), on peut s' attendre à un championnat 1997 d' excellente tenue, qui devrait attirer un nombreux public. C' est en tout cas dans cette perspective qu' œuvrent Pierre Girardin, président de la section Delémont et du

Feedback