Au Musée d’archéologie du Tyrol du Sud, à Bolzano. «L’homme des glaces» dans son musée

« L' homme des glaces » dans son musée

L' exposition du célèbre « homme de Similaun », du nom du glacier où il a été découvert, et des objets qu' il transportait, pour certains en excellent état, a attiré des flots de visiteurs au Musée d' archéologie de Bolzano. Depuis le début de 1998, près de 200 000 personnes sont venues chaque année voir la « momie » dans son musée, situé au cœur de cette localité de style baroque.

La découverte Le 19 septembre 1991, un couple allemand franchit le Tisenjoch, col alpin reliant l' Autriche à l' Italie. Au cours de la descente, vers 3110 m, les deux alpinistes découvrent un cadavre, pris dans la glace d' une petite anse rocheuse. Les sauveteurs, arrivés sur place, partent de l' idée qu' il s' agit d' un alpiniste accidenté – ce qui, dans le fond, n' est pas faux. Personne ne pouvait alors soupçonner que cet « alpiniste » avait perdu la vie entre 3350 et 3100 avant Jésus-Christ. Rien d' éton à cela: découvrir un cadavre bien conservé, vieux de près de 5000 ans, tient quasiment du miracle. C' est pourquoi, lors du dégagement puis du transport du corps, se produisirent une série de « pannes »: on oublia ainsi de relever précisément le lieu de la découverte. Le corps se situait-il en Autriche ou en Italie? Par la suite, les géomètres des deux pays établirent clairement qu' il se trouvait à quelque 90 mètres de la frontière, sur territoire italien. « L' homme des glaces » avait déjà été transporté en Autriche pour examen. Ce n' est qu' au début de 1998 que le mal-nommé « Ötzi », c'est-à-dire « l' habitant du Oetztal » ( région du Tyrol autrichien ), fut transporté à son domicile actuel, rue du Musée, à Bolzano.

« L' homme des glaces » Au moment de sa mort, intervenue au début de l' été, « l' homme des glaces » était âgé d' environ 46 ans, ce qui était en ce temps-là un âge fort avancé. D' une taille de 1,60 m, il pesait 50 kg. Les vêtements qu' il portait laissent penser qu' il

Dernière phase de l' évolu actuelle: les balustrades des balcons de cet hôtel sont laquées et peintes de teintes insolites, assorties de motifs décoratifs de belle apparence ( Saas Fee, Lomatten ) Mélange chamarré ( Saas Fee, Lomatten ) Pho to s:

Be rnh ar d Ru dolf Ba nz ha f LES ALPES 2/2002

était d' un rang social plutôt élevé. A considérer ses organes internes, tous parfaitement conservés, on présumait jusqu' alors que, malade et affaibli, il avait succombé au mauvais temps. Mais la cause probable de son décès a récemment été déterminée par les chercheurs, qui ont retrouvé la pointe d' une flèche fichée dans son épaule gauche. « L' homme des glaces » est décédé des suites de blessures graves, échappant sans doute à ses adversaires, mais non à la mort. Son corps a été gelé puis recouvert d' une épaisse couche de neige qui n' a pas fondu au cours de l' été suivant, plutôt froid. Par la suite, le glacier a envahi la dépression rocheuse où l' homme se trouvait. A noter que ce n' est que quelque six siècles après l' enfouissement de « l' homme de Similaun » dans la glace que commença, en Egypte, la construction de la pyramide de Chéops.

Circonstances heureuses Le froid a d' abord protégé le cadavre avant que le glacier ne remplisse l' anse rocheuse – anse qui évita au corps d' être emporté par le mouvement général de la glace – lui offrant ainsi une momifica-tion naturelle. Le cadavre, les vêtements et les objets transportés sont ainsi en excellent état de conservation et fournissent de précieux renseignements sur la vie au début de l' âge du cuivre. Pour l' anecdote, ce n' est pas avec l' outillage habituel des archéologues que l' en a été dégagé, mais bien avec des jets de vapeur et des sèche-cheveux!

La momie La vue d' un cadavre, quel que soit son âge, peut susciter diverses réactions. C' est pourquoi le Musée d' archéologie de Bolzano ne permet aux visiteurs que de jeter un coup d' œil rapide sur la momie, par une petite fenêtre. Le plus intéressant, ce sont ses tatouages, qui servaient probablement à soigner des douleurs: des séries de traits et des petites croix sont visibles sur plusieurs articulations. Le contexte historique est présenté de manière très élaborée. Le musée présente notamment une histoire du climat et l' évolution du glacier qui a si longtemps préservé « l' homme de Similaun ».

L' habillement Les vêtements et les objets portés par l' homme nous apprennent presque autant que la momie elle-même. Son habillement consiste principalement en une sorte de pagne, une ceinture, des protège-jambes, une tunique, des chausses et un couvre-chef en peau d' ours, le tout en cuir ou en peau et fabriqué selon une technique élaborée. Les accrocs des vêtements sont, pour la plupart, sommairement réparés. Les gens de l' époque savaient se protéger des rigueurs du climat montagnard, comme le montre la grande cape d' herbes tressées portée par « l' homme des glaces », qui devait efficacement le protéger de la neige, de la pluie et du froid. Comme les techniques du tissage ne sont apparues que plus tard, l' habillage de « l' homme de Similaun » ne comportait aucune pièce en étoffe.

L' équipement L' homme découvert dans la glace disposait d' un équipement remarquable. Il transportait avec lui le nécessaire pour survivre dans une région montagneuse inhospitalière ainsi que les outils lui permettant de réparer ou de refaire des objets défectueux ou perdus. Peu avant que le froid ne le saisisse, il était en train de travailler la surface de son arc en bois d' if, qui était encore appuyé au rocher, inachevé, à l' endroit où l' homme l' avait posé il y a quelque 5000 ans. L' utilisation de 18 sortes de bois différents pour la fabrication de sa hache, de son poignard, de l' arc, des flèches, d' un retouchoir, du carquois et de divers récipients montre que cet homme de l' âge du bronze avait une bonne connaissance des matériaux. Les objets en bois sont complétés par une hache à bords de cuivre et des lames en silex pour le poignard et les flèches. Toutes ces pièces sont remarquablement exposées par le musée. a

Bernhard Rudolf Banzhaf, Saas Fee ( trad. ) « L' homme de Similaun », habillé et équipé, tel qu' il a dû être il y a près de 5000 ans au Tisenjoch Pho to :m àd .B oz en /A ug ust in Oc hs en rei te r LES ALPES 2/2002

Science et montagne

Scienza e mondo alpino

Wissenschaft und Bergwelt

Feedback