Avalanches : que faire en cas d’ensevelissement ?

L’hiver s’est installé. Et avec lui, le spectre des avalanches. Le premier quart d’heure est décisif dans la recherche des victimes. C’est pourquoi un entraînement constant s’avère indispensable.

Le sauvetage d’une victime d’avalanche est une course contre la montre. Une bonne préparation et un équipement moderne comptent parmi les conditions indispensables à son succès.Avant d’entreprendre une recherche, il faut s’assurer des points suivants :

Le sauvetage commence par la recherche des signaux au moyen du DVA tout en observant systématiquement la surface de l’avalanche par la vue et l’ouïe. Pour optimiser la portée du DVA, le faire d’abord tourner lentement autour de tous ses axes, haut-parleur dirigé vers les oreilles, à côté de la tête. La recherche avec le DVA est comparable à l’atterrissage d’un avion. Tant que la distance à l’objectif (aéroport) est grande, on recherche avec rapidité, la précision de recherche est faible. Dès qu’un signal est audible, le DVA doit être tenu horizontalement, et le sauveteur entame alors la recherche grossière (approximative) dans la direction indiquée par la flèche. Si la distance affichée augmente, la direction de recherche doit être modifiée de 180 degrés. L’affichage de la distance indique la distance maximale possible en mètres jusqu’à la personne ensevelie. Celle-ci peut se trouver n’importe où plus près du sauveteur, mais jamais plus loin. Lorsque la distance affichée se situe en dessous de « 10 », la vitesse de recherche doit être réduite une première fois (vol d’approche). A partir de « 3.0 », l’appareil doit être tenu à proximité immédiate de la surface de la neige pour la recherche fine (atterrissage). Dès ce moment, les débutants poursuivront tout droit jusqu’au point où l’affichage indique la plus petite distance (piste d’atterrissage), lequel marque la fin de la recherche à l’aide du DVA. Les expérimentés, par contre, rechercheront, en croisant systématiquement, le point où l’affichage indique la plus faible distance. La pelle doit ensuite être plantée à ce point et servira d’aide pour l’orientation de la spirale de sondage. Le sauveteur arpente la spirale de ses sondages. Le sondage s’effectue perpendiculairement à la surface de la neige. En cas de toucher à la sonde, on laisse celle-ci en place comme indicateur vers l’enseveli durant le dégagement (méthode de creusement en V), puis la fin de la recherche est activée sur le DVA au moyen de la fonction de marquage. Dès que la recherche à l’aide du DVA est terminée, tous les appareils doivent être à nouveau enclenchés en mode « émission ». La notice « accident d’avalanche » peut être téléchargée gratuitement sur les sites internet de J+S et du CAS.

Feedback