Avocat des Alpes, avocat de l’alpinisme: le CAS.

Nécessité de réduire le nombre des catégories de membres Le Comité central est au service des membres du club et des sections et respecte la structure historique et federative du CAS. Parfois, cependant, cette tâche touche à l' impossible. La

Editorial

Avocat des Alpes, avocat de l' alpinisme: le CAS

Accès libre et catégories de membres Nos lignes directrices stipulent: « Le CAS veille à ce que, d' hui comme à l' avenir, un accès libre au monde alpin soit garanti. » Mais on peut y lire encore: « Le CAS s' efforce de limiter au strict minimum la charge sur le monde alpin due à ses propres activités et à favoriser l' utilisa modérée des ressources naturelles. » Ces deux affirmations révèlent le champ de tensions auquel nous sommes confrontés aujourd'hui et les questions auxquelles nous devons trouver des réponses.

Depuis quelques années, dans le Jura, sur le Plateau et dans les Alpes, nous sommes de plus en plus souvent confrontés à l' interdiction ou à une limitation d' accès à des falaises ou à des régions. A chaque fois, nous devons décider où lutter en faveur d' un accès libre et où favoriser la nature.

Une bonne voie à suivre?

Il est impossible de comprendre, par exemple, pourquoi on interdit l' escalade sur des falaises situées derrière un petit lac des Préalpes alors que les moutons paissent sur les hauteurs de ses falaises, que l' armée On peut s' attendre à des conséquences fâcheuses si les propriétaires interdisent des accès. Du Trugberg, vue sur le Finsteraarhorn, propriété privée gestion des membres de notre club a atteint une limite: le CAS compte près de vingt catégories de membres différentes. Distribuées en 111 sections, la combinaison de ces catégories donne quelque 2500 cas de figure qui doivent être traités. Cet état de fait n' est pas seulement une charge énorme pour notre budget et notre personnel, il est aussi trop souvent source d' erreurs. L' Assemblée des délégués de ce printemps a déjà été informée sur le sujet. Le groupe de travail mis sur pied par le Comité central est composé de personnes compétentes issues de différentes sections. Il cherche une solution, dont le but serait d' établir une structure moins étendue, de réduire le nombre de catégories et d' obtenir une simplification des combinaisons. J' espère que la Conférence des présidents soutiendra cette démarche, même si la structure ou la marge de manœuvre risque d' être modifiée dans l' une ou l' autre section.

Franz Stampf li, président central ( trad. ) Le président central, Franz Stämpfli, expose ci-dessus les points forts de la Conférence des présidents du CAS, qui aura lieu le 28 octobre

lourrier des lecteurs

été affectées à un autre usage dans les environs plus ou moins proches. Pour terminer les travaux, il a fallu organiser une deuxième livraison ainsi qu' un transport héliporté supplémentaire.

Constatation: même à 2230 m, à la fin d' une route militaire que l'on peut emprunter seulement après avoir obtenu une autorisation, on n' est plus à l' abri des voleurs!

Bruno Burkhard, ancien gardien de la cabane Rotondo ( trad. )

posta dei lettori

.eserbriefe

Lors d' une semaine de randonnée en juillet dernier, nous avons été agréablement surpris par l' accueil dans deux cabanes du CAS. Si nous arrivions trempés jusqu' aux os, une pièce chauffée nous attendait et nous pouvions faire sécher nos habits et nos chaussures. On nous servait ensuite un repas délicieux. La salade fraîche et craquante me faisait presque oublier la neige et la pluie. Le dortoir, muni de duvets, parachevait le plaisir de notre séjour en cabane.

Mais seulement dans un endroit. Dans l' autre cabane, les très vieilles couvertures militaires en laine, dures et rigides, dont les bords avaient été réparés avec de la jute, m' ont dérangée, surtout lorsque l'on m' a expliqué plus tard que cela servait à indiquer le côté des pieds!

Si ces couvertures de laine ne devaient plus supporter un lavage à cause de leur vétusté, il serait temps de les remplacer. Ceci serait un investissement modeste en comparaison de ceux qu' il faut concéder pour des transformations, notamment pour adapter les installations sanitaires. Autrement dit, un modeste investissement pour une section aurait un effet sensible sur chaque visiteur.

Madeleine Bauer, Olten ( trad. )

Feedback