Bachtel (La 111e Réunion du-)

Le caractère particulier de la Réunion du Bachtel tient au « Chöge-len », ce jeu de taquineries et de répliques auquel le comité d' organisa, mené par Erwin Ochsner, a su redonner vie après une période où l' enthousiasme semblait baisser. Il s' agit, dans ces échanges oratoires, de rappeler sous forme humoristique tous les ratés, gaffes et autres couacs par lesquels les sections et personnalités présentes ( y compris le rédacteur des Alpes ) se sont illustrées durant l' année écoulée.

Un but d' excursion très apprécié Le Bachtel, la modeste montagne qui a donné son nom à la section organisatrice de la réunion, s' élève un peu au nord de Rapperswil, près du lac de Zurich, entre les localités de Rüti ( au sud ), Hinwil ( à l' ouest ) et Wald ( à l' est ). Lorsqu' on vient du Moyen Pays, sa croupe sommitale boisée, surmontée d' une tour-émet-teur avec plate-forme panoramique, n' attire guère l' attention. Mais qu' on y est monté, après une promenade d' une demi-heure depuis Om ( 925 m ), on est saisi par la vue extraordinaire dont on jouit, qui s' étend du Säntis aux Vosges en passant par les Alpes glaronaises et de Suisse centrale.

La Réunion du Bachtel a une fois de plus été favorisée par le temps: une journée radieuse et des températures printanières avaient attiré sur ces hauteurs non seulement les quelque cent participants à la rencontre mais également une foule d' excur.

Passé et avenir Un peu après 11 h 30, Erwin Ochsner, président du comité d' organisa, ouvre cette réunion placée sous la devise « Qui ne regarde pas le passé ne voit pas non plus l' avenir ». C' est ainsi qu' il signale la découverte de vestiges romains provenant de Kempraten ( à l' époque, Centrumprata ) et évoque ses visites au Musée du patrimoine de Wald, où il a retrouvé maints témoins de l' histoire de la section Bachtel, tel le texte d' un chant composé pour son jubilé. Appartient également au passé le fait que, pendant de longues années, la Réunion du Bachtel a été une affaire d' horn exclusivement, les femmes n' y étant tolérées que pour s' occuper du service! Mais les choses ont aussi bien changé à ce sujet, et le nombre des femmes présentes au Bachtel augmente chaque année.

Un programme divertissant Les sections Tödi et Thurgau ont été particulièrement visées par les banderilles oratoires. Et pour cause: lors de la Réunion 97, le président de la première avait insinué que l' ébou du Zuetribistock avait peut-être été déclenché par une explosion trop violente lors des travaux d' a de la cave à vin de la Claridenhütte, propriété de la section Bachtel... Quant à la deuxième, c' est sa plaquette anniversaire qui a passé sur le gril humoristique de l' ancien président de la section Uto, Erich Widmer. Mais les présidents des sections concernées n' ont pas manqué de riposter immédiatement, de sorte que la manifestation, par ailleurs animée par les productions du chœur de la section Uto, s' est déroulée de façon très divertissante. Le repas de midi, les conversations amicales, quel- Le restaurant du Bachtel-Kulm est propriété de la coopérative du Bachtel, composée exclusivement de membres du CAS ques mots sur la naissance et les buts de la coopérative du Bachtel, fondée en 1921 - et qui a défendu la montagne contre une exploitation touristique exagérée -, ont complété cette édition 98. Notons encore les éclaircissements donnés sur l' histoire du nom de la montagne. Pendant des siècles, personne ne parlait du « Bachtel ». La montagne était connue sous le nom de Ahorn-Berg ou de Homberg. Le nom de Bachtel désignait le ravin qui descend sur son flanc en direction de Wernetshausen. C' est finalement par extension que ce terme qui désignait une partie de la montagne en est venu à désigner la montagne tout entière.

Peu à peu l' assemblée s' éclaircit, quelques inconditionnels se réunissent encore, après la descente, au restaurant de Wernetshausen pour y discuter en cercle plus restreint de l' ave du CAS et de l' évolution future de l' alpinisme. La prochaine Réunion du Bachtel, qui sera la 112e et la dernière de ce siècle, aura lieu le 10 janvier 1999. Comme le temps passe...

eg ( trad. )

»rotection

le la montagne

difesa dell'ambiente Schutz der Gebirgswelt

Effets du pillage encore sensibles C' est à cette époque que fut pro-mulguée la première loi fédérale sur les forêts. Depuis lors, la forêt suisse a été protégée des coupes inconsidérées car la loi a prévu une exploitation durable du bois, ce qui signifie simplement qu' on ne peut pas abattre plus de bois que la forêt n' en produit.

C' est pourquoi prévaut d' hui l' opinion selon laquelle les forêts de montagne ont retrouvé leur état naturel. Malheureusement, en de nombreux endroits, on est encore loin du compte. Les forêts sont en effet trop uniformes car la plupart des arbres ont le même âge. Or, dans une forêt saine coexistent des arbres ou des groupes d' arbres d' âges différents. De plus, certaines espèces comme le sapin, le hêtre ou le sorbier sont sous-représentées en de nombreux lieux. En conséquence, la forêt de montagne est aujourd'hui encore fréquemment moins stable et résistante qu' une forêt qui s' est développée naturellement.

Feedback