« Bergfahrt », festival de littérature alpine à Amden | Club Alpin Suisse CAS

« Bergfahrt », festival de littérature alpine à Amden

Les Autrichiens Hermann Buhl et Kurt Diemberger sont les deux seuls alpinistes à avoir réussi la première de deux 8000. Le 27 juin 1957, ils tentèrent ensemble l’ascension du Chogolisa (7654 m) au Karakorum. Dans une tempête, Buhl s’engagea trop loin en dehors de la trace sur une corniche qui céda. L’autobiographie d’Hermann Buhl, intitulée Achttausend drüber und drunter, fut publiée pour la première fois en 1954. Kurt Diemberger enrichit par la suite les éditions ultérieures d’un récit relatant la fin de l’un des plus grands alpinistes. On peut même y voir une photo du trou dans la corniche.

Le 21 avril prochain, Kurt Diemberger, qui vient de fêter ses 80 ans, présentera son dernier livre intitulé Unter­wegs zwischen Null und Achttausend. Bilder aus meinem Leben (AS Verlag, Zurich). L’événement aura lieu dans le cadre de la manifestation « Bergfahrt 2012. Begegnung mit Alpiner Literatur », à la salle communale d’Amden, sur les hauts du Walensee.

Elle débutera avec la conférence et lecture publique de Kurt Diemberger, suivie de questions posées par l’auteure et alpiniste Karin Steinbach Tarnutzer. Cette année, l’accent sera mis sur l’alpinisme féminin avec, en début d’après-midi, une présentation multimédia de la journaliste et photographe Caroline Fink. Elle sera suivie de textes d’Annette Frommherz et de Maya Albrecht. Puis ce sera au tour de Patricia Purt­schert de présenter son livre Früh los. Im Gespräch mit Bergsteigerinnen über 70, accompagné d’une intervention de trois de ses protagonistes, Silvia Metzeltin, Heidi Schelbert et Ruth Steinmann. La manifestation se poursuivra avec un débat dirigé par Caroline Fink à propos du rôle de la femme en alpinisme. Christelle Marceau, seule membre féminine de l’équipe d’alpinisme de haut niveau du CAS, en sera l’une des invitées. Ce festival de littérature alpine se terminera par une pièce de théâtre inspirée du roman d’alpage Sez Ner d’Arno Camenisch, avec l’acteur Gian Rupf et l’accordéoniste Hans Hassler.

Feedback