Burri, Marcel: «Ignace Mariétan» (1882-1971) - Itinéraire d'un précurseur

« Ignace Mariétan ( 1882-1971 )

Itinéraire d' un précurseur

( 110 p., 17,. " " .5x23,. " " .5 cm, relié, couverture cartonnée, photos noir-blanc et quelques-unes en couleur. Ed. Musées cantonaux du Valais, Sion 1996. ISBN 2-88426-020-X. Fr.29. ) Vie bien remplie que celle d' Ignace Mariétan!

Après une enfance dans le val d' Illiez et des études à Saint-Maurice, il entre au noviciat, fait des études de théologie et est ordonné prêtre en 1912. Mais ce prêtre est d' une trempe lucide et d' un esprit critique que ne satisfait pas « une société aussi incapable de programmer de bonnes études de théologie que de contrôler les débordements d' un torrent »! Ses exigences intellectuelles et sa soif de connaissances le poussent vers les sciences naturelles, qu' il pratique d' emblée aussi bien en qualité d' enseignant que d' étudiant. De 1913 à 1920, il est inscrit en auditeur à de nombreux cours de l' Université de Lausanne, étudiant géologie, minéralogie, anatomie, physiologie végétale, botanique, pédagogie, psychologie, paléontologie etc.

Après avoir enseigné au collège de Saint-Maurice de 1912 à 1925 et à l' école d' agriculture de Châteauneuf ( 1925-1940 ), dont il fut le premier recteur, il passe ses dernières années d' enseignement secondaire au collège de Sion, jusqu' à sa retraite en 1949. A quoi il ajoutera cinq ans au collège de Champittet, dans le canton de Vaud, les autorités de son Valais natal lui ayant refusé la possibilité de prolonger ses activités à Sion.

« Savant » naturaliste s' occupant de tout, à la manière d' antan, Ignace Mariétan faisait preuve, dans son approche des sciences, de modestie, de rigueur et de méfiance des grandes synthèses. Il a signé non moins de 389 publications, touchant aux sciences naturelles en général, à la zoologie, la botanique, la géographie, les problèmes d' eau, l' ethnogra etc.

Dans les années 50 et 60, il publie plusieurs guides pédestres de différentes régions du Valais, truffés d' observations sur la géologie, la topographie, la flore, la faune et la culture des endroits parcourus.

Enfin, il a été pendant plus de 40 ans le président et très actif animateur de la Murithienne, la Société valaisanne des sciences naturelles.

Marcel Burri et le Musée cantonal valaisan d' histoire naturelle perpétuent par ce livre' clairement mené, agréable à lire et solidement réalisé le souvenir d' une personnalité qui aura marqué le 20e siècle en Valais.

fb Dans ce livre de synthèse, Anderl Heckmair se fait donc en même temps chroniqueur d' événements vécus par d' autres mais qui l' ont concerné de près et narrateur de ceux auxquels il a lui-même participé, plus de la moitié du livre étant consacrée à la face nord de l' Eiger, aux échecs et drames qui précédèrent sa première ascension réussie et au récit de celle-ci, une épopée mémorable de trois jours dont le quatuor austro-allemand victorieux sortit vivant, il faut bien le dire, un peu par miracle, après maintes chutes du premier de cordée, avalanches et autres pierres tombées.

On mesure à cette lecture l' évolu énorme intervenue depuis lors, en soixante ans environ. Que ce soient les risques invraisemblables pris par les grands alpinistes de cette époque ( dans la disproportion, souvent, entre les défis auxquels ils s' attaquaient et l' équipement matériel dont ils disposaient, mais aussi et surtout dans les conditions météo médiocres qu' ils n' hésitaient pas à affronter, « contraints » par l' impa et le temps limité que laissaient les maigres congés d' avant guerre ); ou les efforts que représentaient une entreprise comme la nord de l' Eiger pour deux hommes ployant chacun sous un sac d' environ 20 kg; ou encore l' incohérence de certains aspects de leur alimentation ( Heckmair et Vörg attaquèrent l' Eiger après avoir ingurgité du cacao au lait condensé et... douze œufs frais; et Heckmair emporta même dans la face des boîtes de sardines, ce dont il eut à se repentir au bivouac... ), tout cela relègue les hauts faits de ces pionniers dans un univers éloigné de notre contexte culturel et matériel actuel au point qu' ils en deviennent mythiques.

Feedback