CAS vert (Un -)?

le la montagne

.a difesa dell'ambiente Schutz der Gebirgswelt

Un CAS vert

Réflexions à l' occasion du changement de présidence à la « Protection de la montagne » Franz Neff, membre depuis 1984 de la commission du CAS « Protection de la montagne » qu' il préside depuis 1992, se retire à la fin de l' année1. Avec l' aide de Jürg Meyer, responsable CAS de la « Protection de la montagne », il nous livre ses réflexions sur l' engagement, actuel et futur, du CAS en faveur de l' environnement.

D' une association riche en traditions à une puissance verte?

Jürg Meyer ( JM ): Quand l' ancien responsable CAS de la protection de la montagne, Toni Labhart, a évalué, lors de sa retraite en 1996, l' engage de notre club en matière d' en, le résultat était plutôt décevant2. Il avait alors soumis des propositions pour renforcer le secteur « Protection de la montagne»,3 dont certaines ont trouvé une réalisation concrète, comme le montre le titre d' un article récemment paru dans le Tagesanzeiger: « Une association riche en traditions devient une puissance verte»4. Le sondage effectué en 1997 auprès des membres5, nous a révélé qu' une majorité accordait une importance considérable à la protection de la montagne et qu' elle attendait des faits de la part du Comité central.

Franz Neff ( FN ): Vai l' impression que nos membres - comme la société - ont développé une relation plus consciente à la nature, au paysage et à l' environnement. Chacun se sent concerné par les problèmes du réchauffement de la planète, de la pollution, de la disparition des espèces ou des nuisances dues au bruit. De plus, nous disposons de nouveaux outils légaux pour la planification de l' espace ou pour l' environnement, qui offrent des débuts de solutions. Le CAS se doit aussi d' en soutenir la mise en œuvre concrète et l' utilisa régulière5.

Que les activités des membres de notre club se déroulent dans l' espace alpin, sensible, implique pour le CAS Franz Neff, président de la commission « Protection de la montagne » durant de longues années, dans le Parc national de collaborer davantage à sa planification et de prendre en charge des tâches nouvelles. Je peux imaginer que le CAS lance un système d' obser et de contrôle des changements apportés à l' espace alpin, tant au niveau des interventions sur le paysage et sur la nature qu' au niveau des charges sur l' environnement, de l' implantation de quartiers d' habita ou de la circulation routière; le club pourrait faire les enquêtes nécessaires par l' intermédiaire de ses membres.

Une association sportive? Une organisation de protection de la nature? Ou les deux à la fois?

JM: Cette sempiternelle question n' admet pour moi qu' une réponse claire: le CAS est les deux à la fois -même s' il vise en premier lieu à encourager les sports de montagne. Les lignes directrices de 1995 ne laissent subsister aucun doute. De plus, le' La nouvelle présidente de la commission est Monika Frehner, ingénieur forestier, section PizSol.

2 Cf. Les Alpes, 8/1996, pp. 19-21.

3 Choix d' un point fort, engagement de personnel, amélioration de l' efficacité de la commission, efforts de la direction du club pour assurer les arrières, meilleur soutien aux sections qui font des efforts particuliers pour un alpinisme tenant compte de l' environnement.

4 Tagesanzeiger du 29.7.2000.

5 de Gunten Alfred: Marketing-Konzept des Schweizer Alpen Club. Travail de diplôme de directeur sportif. Université de Fribourg, 1997.

6 Cette exigence est formulée dans les lignes directrices pour la protection de la montagne.

Autrefois paysage de glace étincelant, aujourd'hui vilain désert de cailloux: la mort des glaciers résulte du réchauffement rapide et général du climat; c' est aussi un peu l' affaire du CAS CAS est officiellement reconnu et soutenu financièrement par l' OFEFP en tant qu' organisation habilitée à recourir et organe de consultation dans le domaine de la protection de la nature et de l' environnement. Un mandat tout aussi contraignant que la qualité de membre de l' Association olympique. Dans la pratique, il n' est pas facile d' assumer de manière convaincante cette constellation quasi unique en Suisse. Les compromis sont inévitables et nécessitent parfois d' âpres négociations, dans les cas de conflits. Citons, comme exemples récents, les oppositions entre libre accès aux sites/protection de la nature ou entre nouvelles régions protégées/ politique du tourisme.

Personnellement, je considère notre double casquette d' association d' utilité publique et de protection de la nature, comme un grand défi pour le CAS: transcrire dans les faits le principe de durabilité selon Rio 92, ne pas se contenter de prendre et d' utiliser l' espace naturel, mais tenir compte aussi des aspects nature, écologie et environnement implique une constante auto-évaluation critique -et de savoir parfois renoncer.

FN: Le CAS a toujours eu plusieurs visages. Escalader un surplomb, rêver assis sur une pierre en regardant couler l' eau du torrent ou observer des Protection de la montagne

istoire, culture

t littérature alpines

bouquetins sont des activités apparentées. Les capacités requises sont corporelles et spirituelles, et c' est S dans ce sens-là que s' orientent notre > formation et notre offre.

aPorter la responsabilitéde chaque espace de vie ^mFN: La responsabilité de chaque Un club introverti ou extraverti?

JM: Nous nous sommes focalisés ces dernières années sur notre profil par rapport à l' environnement pour augmenter, selon nos directives, le respect de la nature dans les sports de montagne et pour renforcer la relation à la nature chez nos membres. Nos buts principaux sont d' encourager une pratique respectueuse de tous les sports de montagne, de diffuser une information interne au club, d' assu la mobilité et d' installer un équipement écologique dans nos cabanes.

FN: II faut pourtant veiller à ne pas sombrer dans le nombrilisme. Ce sujet doit être abordé à une large échelle. Ainsi nous pourrons prendre conscience de nos devoirs et de notre coresponsabilité10 dans la société. Prenons un exemple du XIXe siècle: la deforestation massive du domaine préalpin a provoqué de grandes coulées de boue et d' importantes inondations, ce qui a abouti - contre la volonté des cantons montagnards - à la loi stricte sur les forêts de 1902 qui interdit tout défrichement11. d' hui nous assistons à quelque chose de semblable. En raison des changements climatiques, les glaciers reculent. Ce recul modifie non seulement l' aspect du paysage, mais entraîne aussi de nouvelles difficultés d' accès à la haute montagne, avec les dangers que cela comporte. D' autre part, conditions climatiques extrêmes et catastrophes naturelles se multiplient, avec des répercussions capitales sur la population locale et l' économie publique. Le CAS ne peut rester à l' écart de la recherche de solutions à ces problèmes, qui doivent être abordés à un niveau social et politique.

Où allons-nous?

JM: Le Comité central et l' Associa doivent encore et toujours repenser et redéfinir leur engagement en faveur de la nature et du paysage. La définition des priorités, initiée sur un plan interne par le CAS, doit se poursuivre et se consolider. Etant donné que de nombreux projets déjà en cours sont perçus par le public comme des exemples et des symboles, je suis convaincu que notre impact social et politique est loin d' être négligeable.

FN: II s' agit de prendre le domaine de la protection de la montagne encore plus au sérieux, à tous les niveaux du CAS, et de renforcer la conscience de notre responsabilité par rapport à notre espace de vie. L' approche contemplative de la nature a malheureusement une image poussiéreuse et vieillotte. Malgré cela, je nous souhaite à tous de vivre plus profondément la nature, de prendre le temps de nous arrêter, de nous émerveiller, de faire des pèlerinages à la montagne plutôt que de rapides allers-retours, et de vivre une vraie rencontre, méditative, lente et enrichissante, avec la création.

Je souhaite à la commission et à la présidente qui me succède, Monika Frehner, beaucoup de ténacité et de courage.

Franz Neff et Jürg Meyer ( trad. ) 7 Inventaire IFP: inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d' impor nationale; élaboré de 1955 à la dernière révision de 1988. Cet inventaire représente la base de ['inventaire IFP, qui a actuellement valeur légale.

B Révélé par une étude des pays de l' OCDE sur la nature et la protection de l' environnement en Suisse de 1999.

9 Le sujet de nouvelles régions protégées d' en a été pris en compte par la commission de la « Protection de la montagne » et sera débattu au sein du CAS en 2001.

10 L' expression « Protection de la montagne » nous paraît trop restreinte pour notre sensibilité actuelle, si bien que nous allons renom-mer notre dicastère dès l' année 2001.

11 Le CAS reçoit et se prononce sur toutes les demandes de défrichage sur sol suisse en sa qualité d' organisation habilitée à recourir.

toria, cultura, etteratura alpina

Ipine Geschichte, ultur, Erzählungen

Montagnards et aventuriers

Septième programme de films vidéo au Musée alpin suisse, à Berne Points forts de ce septième programme de films vidéo du Musée alpin suisse: les hommes et les aventuriers de la montagne. Deux aspects développés de façon magistrale par des films primés à d' importants festivals du film alpin.

L' habitant du village grison de Vrin, le paysan de montagne du Val Bregaglia, le cantonnier népalais, les deux jeunes alpinistes dans la paroi Nord de l' Eiger ou les trois parachutistes qui sautent d' une falaise spectaculaire en Afrique du Sud ont tous le point commun de voir leur histoire et leurs exploits immortalisés sur pellicule magnétique, et de figurer au programme de films vidéo du Musée alpin suisse.

Thomas Bauer et Holger Wendel attendent les secours sur la paroi Nord de l' Eiger, blessés après une brusque détérioration des conditions météorologiques Gerhard Baur dans la paroi Nord de l' Eiger, lors du tournage de son film documentaire du même nom Des hommes dans le Pays grison Au fin fond du Val Lumnezia ( Lugnez ), le village de Vrin vit en authar-cie, d' un point de vue économique, social et architectural. Sur mandat de la Televisiun Rumantscha, Christoph Schaub a brossé un portrait nuancé de cette petite commune et de ses 270 habitants. Sa création vidéo,project Vrin, nous permet de jeter un coup d' œil dans les coulisses de cette communauté, qui s' efforce de maintenir en vie de vieilles traditions, tout en aspirant au progrès.

Récompensé par la Gentiane d' argent, à Trente, avec la mention de meilleur film alpin de l' an 2000, L' è uscìa ( C' est comme ça ) de Urs Frey et de Mike Wildbolz décrit avec une réalité saisissante la vie de Renzo Maroli, paysan de montagne du Val Bregaglia. Le film cède la parole à Maroli, qui décrit son quotidien, expose sa conception de la vie et évoque en termes sobres la politique agricole. S' il semble parfois venir d' un autre monde, il aborde tout à coup des problèmes qui nous préoccupent tous, avec un regard tourné à la fois vers le passé et le futur.

Aventure La face Nord de l' Eiger a toujours exercé une grande fascination, bien qu' elle ait été le théâtre d' accidents tragiques. Dans son film Eiger Nordwand, Gerhard Baur nous fait revivre,. " " .15 ans plus tard, le détail de l' aventure vécue en 1983 - détérioration des conditions météorologiques, Informations d' ordre général Lieu: Musée alpin suisse; Helvetiaplatz 4, 3005 Berne, 2e étage Horaires d' ouverture: lu 14 à 17 h, ma-di 10 à 12 h et 14 à 17 h; fermé les 24, 25, 31 décembre 2000 et le 1er janvier 2001 Durée: du 22 décembre 2000 au 4 février 2001 Séances: à 14 h 15 et à 15 h 45, dimanche également à 15 h 15 Prix de l' entrée: l' accès aux séances est inclus dans le prix d' en normal ( fr. 7./membres CAS fr. 4. ). Le prix pour les programmes du soir est de fr. 1 -, sans réduction.

avalanches de pierres, blessures - par deux jeunes alpinistes de l' Allgäu.

Le documentaire Oceans of fear de Nie Goods, également primé à Trente, nous rapporte des images d' une toute autre contrée. Depuis 1984, date de sa conquête des « Oceans of fear » dans les Klein Win-terhoek Mountains, Andy de Klerk rêvait de réitérer l' ascension de cette paroi située à l' extrême sud du continent africain et d' en redescendre en parachute. C' est la réalisation de ce vœu, qui, en 1998, a permis le tournage de ces images grandioses.

A l' affiche du programme 2000 de films vidéo, figure également Ghalzen, le cantonnier de l' Everest, le documentaire de Michel Pelle, lauréat du prix CAS au FIFAD ( voir Les Alpes 11/2000 ).

Susanne Grieder, Berne ( trad. )

Programme 2000/2001 des films vidéo présentés au Musée alpin suisse, à Berne

- Mardi 9 janvier 2001 ( II project vrin; L' è uscìa; Ghalzen, le cantonnier de l' EverestMardi 23 janvier 2001 ( Eiger Nordwand; Oceans of fear )

Feedback