Chaîne d’hôtels la plus élevée d’Europe

A propos de l’article «Menaces sur les accès aux cabanes» paru dans «Les Alpes» 11/2015

J’ai lu cet article avec intérêt. Je trouve raisonnable la position du Comité central à ce propos, soit qu’une cabane peut être transformée en bivouac si son accès n’est plus garanti. Je suis exactement du même avis! En effet, je ne pense pas que ce soit une évolution saine, ni durable, que d’agrandir les cabanes pour les équiper ensuite d’infrastructures de divertissement (via ferrata, sauna, hot pot, etc.) afin d’y attirer le nombre de visiteurs indispensables au financement de ces coûts. Cela reviendrait à transformer le CAS en chaîne d’hôtels la plus élevée d’Europe et ne correspond pas à l’esprit d’un club d’alpinistes. Je suis donc parfaitement d’accord avec le Comité central sur le fait que l’on puisse aussi, selon la situation, aller dans la direction opposée. Un bivouac constitue d’ailleurs aussi un hébergement confortable et pittoresque! Je souhaite au Comité central beaucoup d’arguments et de doigté dans les négociations avec les sections qui possèdent des cabanes.

Feedback