Commission médicale du CAS

La commission médicale1 récemment créée sur décision du Comité central représente le domaine de la médecine de montagne au sein du CAS. Elle se tient à la disposition des commissions et des membres du club pour le traitement de tout problème ou la réponse à toute question d' ordre spécifiquement médical, concernant en particulier la médecine de montagne.

Il est important pour les membres de la commission de travailler en étroite collaboration avec la commission CAS du secours en montagne. La première priorité de la nouvelle commission consiste donc à contribuer à la formation médicale des membres des colonnes de secours du CAS.

Fonctions principales Organe de liaison: La commission médicale du CAS est l' organe de liaison entre celui-ci et les instances na- tionales et internationales de médecine de montagne. Les membres actuels de la commission représentent les intérêts de I' UIAA ( Union internationale des associations d' alpinisme ), de la CISA ( Commission internationale pour le secours alpin ), de l' ISMM ( International society for mountain medicine ) et de la SSMM ( Société suisse de médecine de montagne ).

Travail scientifique: La commission rédige ou donne son avis sur des articles médicaux publiés dans la revue du CAS Les Alpes ou dans d' autres organes spécifiques. Elle élabore et rédige la documentation destinée à l' instruction des membres, des secouristes et des conducteurs de chiens d' avalanche du CAS ainsi qu' à d' au cours analogues.

Perfectionnement: La commission prend une part active à l' organisa des cours annuels de médecine de montagne du CAS destinés aux médecins. Autre tâche de sa compétence: l' organisation ou la collaboration à l' organisation de congrès de médecine de montagne.

Activités passées et présentes L' une des premières missions de la commission a consisté à organiser un congrès international de médecine de montagne qui s' est tenu à Interlaken en août 1997. Des représentants de la Suisse et de l' étranger y ont pré- 1 La commission se compose actuellement de 6 membres et elle est présidée par le Dr Hans Jacomet ( représentant de la commission de la formation de la SSMM ). Les autres membres en sont: Dr Karin Litscher ( présidente de la SSMM ), Dr Bruno Dürrer ( président de la comm. méd. de I' UIAA ), D' Urs Wiget ( président de la comm. méd. de la CISA ), D1 Christian Schlegel ( représentant de l' escalade sportive et de la comm. méd. de I' UIAA ) et Dr Thomas Tschopp ( chef CAS du secteur d' activités « Nature / Infrastructures » ).

La commission médicale du CAS, récemment créée, se tient à la disposition des membres du club pour traiter tout problème ou répondre à tou- te question concernant la médecine et en particulier la médecine de montagne. Face nord du Mont Brûlé ( 3585 m ), du col du même nom sente des communications et discuté de divers sujets de médecine de montagne. En automne 1997 a eu lieu au col de la Furka un cours de médecine de montagne d' une semaine auquel ont participé 55 médecins suisses et étrangers. La commission s' est par ailleurs occupée de dresser une liste de matériel et de médicaments pour les pharmacies de cabane. Cette liste est à la disposition des gardiens de cabane.

Actuellement, une étude de l' Eco fédérale de sport de Macolin et de l' Hôpital de l' Ile, à Berne, est en cours sous la direction du Dr Chr. Schlegel. Elle a pour but de recenser les blessures dues à l' escalade sportive et les risques d' efforts excessifs encourus par les grimpeurs de compétition de la catégorie cadets, et de recommander des mesures préventives pour l' entraînement. Divers documents concernant la formation des secouristes sont d' ores et déjà à disposition.

Collaboration souhaitée La commission médicale offre ses services à tous les membres du CAS et se réjouit d' une collaboration fructueuse avec les autres commissions du club.

D' H. Jacomet, président de la comm. méd. du CAS ( trad. )

fie du club

4

fìta del club

CAS pour la protection du monde alpin, cette question est abordée pour la sixième fois en douze ans.

CAS et protection de l' environne: un panorama En harmonie avec la magnifique vue circulaire qu' offre cette claire journée d' hiver, le conférencier présente son panorama du sujet « CAS et protection de l' environnement ». Comme il le précise en introduction, son intention n' est pas de prononcer un « sermon sur la montagne » ni de gâter le plat bernois qui attend les participants; il s' agit pour lui d' éclair les divers aspects du sujet, d' en faire apparaître la complexité et de présenter sa propre position et son travail, ainsi que ceux de la commission de la protection du monde alpin. Il importe de prendre conscience que les alpinistes et a fortiori le CAS sont impliqués comme tout un chacun dans la thématique de l' environne, qu' ils le veuillent ou non. Les actions de Jürg Meyer tournent donc autour de questions telles que « prise de conscience et action en faveur de l' environnement », « CAS et politique », « éthique du sport, commerce et environnement » et « alliance avec d' autres organisations ». Conformément à sa tâche, Jürg Meyer présente sa vision personnelle de l' attitude que devrait adopter le CAS, vision qui lui sert aussi de fil conducteur dans son travail: - être ouvert à la discussion et prêt à changer son comportement;

lus dem Clubleben

Chaque année, le premier dimanche de décembre, des représentants des 10 à 12 sections de la région du lac de Zurich et de la Suisse centrale se retrouvent au sommet de l' Etzel. Cette fois aussi, le 7 décembre 1997, la grande salle du restaurant était bien remplie à l' occasion de la 93e édition de cette rencontre traditionnelle: les membres présents étaient au nombre de 15O. Le plat de résistance de la manifestation était un exposé de Jürg Meyer intitulé « CAS et environnement -un panorama ».

Par un temps splendide, la « montagne de référence » ( 1098 m ) de la section CAS Hoher Rhön se présente toute poudrée de sucre, dans son superbe habit d' hiver. Le président de la section, Peter Hausmann, ouvre la rencontre à 11 h 3O. Ruedi Gisler, de la section Zindelspitz, est très applaudi: il participe pour la cinquantième fois consécutive à la rencontre de l' Etzel!

Un intérêt particulier pour la nature et la protection du paysage Dans son allocution de bienvenue, le président des « Hoh-Rhönler » rappelle l' énorme changement qui s' est produit au cours de ces 100 dernières années. La technique, la croissance démographique et l' économie marquent notre vie d' une empreinte toujours plus forte, et la consommation croît en conséquence. On commence désormais à se rendre compte que certains domaines-en particulier notre monde alpin - devraient être mieux protégés, et on se met à l' œu dans ce but un peu partout. Mais la tâche n' est pas vraiment facile, car des intérêts opposés s' affrontent. Dans le cadre des rencontres de l' Et, les sujets liés à la nature et à la protection des paysages ont toujours pris une bonne place: en comptant l' exposé de Jürg Meyer, délégué du Montée à l' Etzel: vue en direction sud sur le Sihlsee, la région du Hoch Ybrig et les massifs de Suisse cen-tralerevendiquer de façon cohérente une optimisation écologique, avant tout en ce qui concerne les cabanes, les déplacements et le rapport au paysage. Placer l' idée directrice d' un « alpinisme responsable » au-dessus des intérêts éco-nomiquesrevendiquer une éthique sportive de la modestie, du renoncement souriant dans lequel la sécurité passe avant la conservation des acquis, l' aventure avant le confort, la responsabilité individuelle avant la délégationadopter une position plus courageuse et plus claire face à l' exté dans les questions de nature et d' environnement alpins.

Cet exposé très vivant, caractérisé par la clarté de la position défendue, s' achève sous les applaudissements nourris de l' assistance.

Sous le signe de la camaraderie

Feedback