Contribution à l'article La route du Finsteraahorn par le galcier de Fiessch.

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

( Voir le n° 2 des « Alpes », p. 77. ) En complément à l' article de notre collaborateur, M. A. Vaucher, sur « la route du Finsteraarhorn par le glacier de Fiesch », nous insérons ci-dessous les quelques indications qui nous sont parvenues:

1° De M. Marcel Kurz: « Le 8 mars 1887, Emil Boss et Ulrich Aimer, sont descendus par le glacier de Fiesch, en revenant du Finsteraarhorn. » ( Alpine Journal, XIII, 269. ) 2 " De M. R. Hofmann: « Voici la route qu' Antoine Georges, guide aux Haudères, Lutz, de St-Gall, et le soussigné ont suivie en 1908: Grindelwald, via Bergli Concordia, d' où, après quelques ascensions dans le voisinage, nous avons passé la Grünhornlücke pour arriver à l' ancienne cabane du Finsteraarhorn. Deux jours de neige nous empêchèrent d' atteindre le sommet. Au retour, nous sommes descendus par le glacier de Fiesch — rive droiteil restait un sentier sur la moraine. Cette dernière se brise à l' endroit nommé dans l' article « Beim weissen Fläsch » restant sur le côté droit du glacier. Nous avons vu le sentier vers le point 1912, mais impossible de l' atteindre. Nous avons traversé le glacier pour atteindre, sur la rive gauche, une alpe abandonnée où 32 chamois broutaient en paix ( Jennenalp ). Fatigués et trompés par l' apparente altitude d' un col herbeux, nous avons décidé de suivre le glacier. Nous avons atteint sa lèvre inférieure et après pas mal de péripéties, nous avons réussi le passage du glacier sur les « Titern » et, de là, gagné Fiesch. 15 heures depuis la cabane. Nous avons l' impression que notre passage des « Titern » constituait une première. D' autre part, je crois que, lorsque le glacier se retire et rend difficile le passage du rocher au glacier, la route la plus agréable pourrait être: Fiesch-Niederwald-Blitzibach-Jennenalp et remonter le glacier. Avec des crampons, c' est un réel amusement. » 3° De M. R. v. Steiger: « En août 1912: Descente de la cabane du Finsteraarhorn par le milieu du glacier de Fiesch jusque, environ, à la lettre r du mot « glacier » de la carte de la page 78, puis à la lettre G par de nombreux zigzags à travers les séracs. D' ici, pris à droite, grimpée des rochers humides pour gagner le plateau qui conduit au petit lac. Environ 10 heures de la cabane jusqu' à l' hôtel Eggishorn. La caravane était composée de Mlle M. Appenzeller et de MM. Paul Weingart et R. von Steiger. »

Feedback