Courage chez les dames, force chez les messieurs. Performances de haut niveau sur rocher et glace en 2009

Performances de haut niveau sur rocher et glace en 2009

Courage chez les dames, force chez les messieurs

Il n' y a pas qu' en compétition que les alpinistes et grimpeurs suisses se montrent très actifs. En plus de la répétition de nombreuses voies existantes, certains d' entre eux en ont ouvert de nouvelles. Petite rétrospective de l' année écoulée, sans garantie d' exhaustivité.

Rocher et glace

En tout début d' année, Daniel Arnold a réédité l' ascension de deux voies mixtes suisses longues et exigeantes. Le 4 janvier, il venait à bout de Mach 3 ( M9+, 6 longueurs ) et remettait ça quelques jours plus tard dans le Brunnital ( UR ) dans Come on Baby ( M10, 5 longueurs ). On doit le deuxième point fort en matière de glace et de rocher à Roger Schaeli et Robert Jasper, qui ont réussi la première ascension en libre de celle que l'on nomme voie japonaise dans la face nord de l' Eiger. La Super-Diretissima ( 8a ) est désormais la voie la plus exigeante jamais escaladée en libre sur la mythique face de 1800 mètres de hauteur.

Durant le cours automne népalais, les Zermattois Simon et Samuel Anthamatten, accompagnés de Michael Lerjen, se sont attaqués à la face sud du Jasemba ( 7350 m ). Ce sommet, officiellement nommé Pasang Lhamu Chuli, se trouve dans l' Himalaya, sur la frontière sino-népalaise. En l' espace de quatre jours, en octobre dernier, ils ont ouvert une voie dans ce mur de quelque 1500 mètres de hauteur.

Bloc

De son côté, Franz Widmer s' est attaqué à quelques mètres de rocher seulement en se lançant dans Entlinge ( 8 c ), un problème de bloc dans le Murgtal ( GL ). Après son ouverture en 2005 par le spécialiste suisse de bloc Frédéric Nicole, il a fallu attendre début 2009 pour que deux nouveaux succès y soient enregistrés, dont celui de Franz Widmer. Fort de ce premier succès, il a vaincu Kryptos ( 8 c ) en mai, un projet de bloc qu' il avait lancé lui-même. Frédéric Nicole en a confirmé la difficulté au mois de septembre en s' y lançant à son tour, avant de connaître encore une fois le succès un mois plus tard dans The Swarm ( 8b+ ) à Bishop ( Californie ). A noter encore que Danielle Grangier, l' une des Suissesses les plus en vue du moment en bloc, est venue à bout de La méprise ( 7 c ) à Plex/VS.

Escalade sportive

Le palmarès de Frédéric Nicole en matière de blocs difficiles s' allonge d' année en année. Il y a ajouté le 10 mars dernier la première d' une voie spéciale dans une cavité rocheuse près d' Amden. L' isola che non c' è, c' est son nom, a été estimée par Frédéric Nicole au degré 9 sur l' échelle française. Elle consiste en une escalade de toit longue de 15 mètres, avec une attaque en bloc et une sortie sous forme de voie. Son frère, François Nicole, s' est également distingué dans l' ouverture et la première d' une autre voie à St-George/VD, baptisée I shot the sheriff ( 8 c ), qui attend désormais un imitateur. Dans le Rawyl ( VS ), Lionel Clerc a monté la barre encore un peu plus haut en s' illustrant dans La cabane au Canada, dans sa variante d' origine cotée 9a.

On mentionnera également la forme olympique d' Alexandra Eyer sur le rocher des jardins d' escalade. Parallèlement à l' ascension de quelques voies cotées 8a, elle est venue à bout on-sight de Radote joli pépère ( 8b ), mi-juillet à Céüse. En août, Barbara Büschlein, jeune grimpeuse âgée de 19 ans, a réalisé un rêve. Elle est en effet la première femme à s' être illustrée dans Fusion ( 8a ), à Ue schinen/BE. Cette voie avait été équipée il y a dix-neuf ans à peine par le regretté Jürg von Känel aux côtés de Ruedi Büschlein, père de Barbara.

Parois élevées ( plusieurs longueurs )

En janvier, d' autres Suisses se sont fait les dents sur le granit chilien. A Cochamo, le « Yosemite du Chili », les frères uranais Yvan et Michael Tresch ont ouvert avec Dominik Angehrn et Tom Holzhauer Los Tigros del Norte, qui, avec ses 1200 mètres d' escalade et des passages clé cotés 7 c, est la plus longue voie big wall connue à ce jour dans la Roca Grande de la Junta. Stephan Siegrist et Ralf Weber sont restés dans leur jardin. Mi-juin, ils se sont attaqué en libre à la face nord de l' Eiger par la voie Magic Mushroom ( 7 c+, 21 longueurs ), qui mène tout droit sur le « champignon ».

A Rätikon/GR, Silbergeier ( 8b+, 6 longueurs ) a été très visitée cet été. Celle qui fut ouverte par Beat Kammerlander et devint une incontournable de l' esca sportive alpine a été gravie en point rouge par Pascal Sigrist le 27 juillet et Matthias Trottmann le 10 septembre. De son côté, la grisonne Nina Caprez ne s' est pas croisé les doigts non plus. Elle a travaillé durant deux jours le classique La Ramirole ( 8b, 5 longueurs ) dans le Verdon jusqu' à ce qu' elle réalise avec brio une ascension en point rouge. a Alexandra Rozkosny, rédactrice en cheffe ( trad. ) Elle affectionne les voies courtes et la difficulté: en bloc, Danielle Grangier s' est illustrée cette année dans Le mépris ( 7 c ), en Valais. Ici, on la voit dans l' ascension de Chant du cygne ( 7b ), juste à côté de la première.

Photo: Laur ent de Senar clens

/

Cristallisations sur une rivière de montagne dans la région de Schwendibach/BE. Photo: Franz Kühni, Schwendibach/BE Sur le Schilthorn ( BE ): Roli Wyss, le pilote, juste avant un vol hivernale vers Wilderswil. Photo: Markus Zimmermann, Interlaken Une cordée dans la Combe Maudite, en arrière-plan la face nord de Tour Ronde. Photo: Mario Colonel, Chamonix ( F ) Josune Beretziartu dans Amuse Bush ( 7a ), Massongex ( VS ). Photo: Laurent de Senarclens, Blonay Ambiance crépusculaire à Montana, sur fond de Bishorn et Weisshorn. Photo: Patrice Schreyer, Fontainemelon Andrea Lerch dans les surplombes de Kalymnos, Grèce. Photo: Robert Bösch, Oberägeri Sur le Rothorngrat du Zinalrothorn ( 4221 m ), en arrière-plan le Cervin ( 4477 m ). Photo: Robert Bösch, Oberägeri Julien Zambetti s' offre un énorme vol lors de l' un de ses esssais dans Super Moby ( 8a+ ) dans les Gorges de Court. Photo: Patrice Schreyer, Fontainemelon La forêt d' Aletsch ( VS ) en automne. Photo: Lorenz A. Fischer, Lucerne A l' époque des parades, en avril-mai, le tétras-lyre affectionne les grands espaces situés à la lisière supérieure des forêts. Photo: Claude Morerod, Les Diablerets Du camping en automne en pleine lune et sous des aurores boréales. Chugach Mountains, Alaska. Photo: Thomas Spambato, Dietlikon Stephan Siegrist, Eisteufel ( WI6 ), Kiental ( BE ). Photo: Thomas Senf, Interlaken Si la montagne ne se réinvente pas, il reste au photographe la liberté d' y porter un regard sans cesse renouvelé. C' est ce qui transparaît au tra- vers des photos de couverture des douze dernières éditions des Alpes.

Le Cervin, par exemple, est certainement l' un des sujets de photogra- phie les plus connus de Suisse. Cependant, l' avez déjà vu tel qu' ici? Au lieu de le représenter comme un simple monument, le photo- graphe l' insère dans une géographie complexe, permettant ainsi à la célèbre pyramide de se détacher du reste.

Les clichés des éditions de février et de mai trompent le regard. Au milieu de la page, là où l'on s' attend à voir apparaître ce qui nous semble être l' essentiel, on ne voit que le bleu du ciel. Une fois n' est pas coutume, les marges de l' image ont elles aussi quelque chose à raconter. Elles nous invitent ici à vivre l' envol d' un parapente et un coucher de soleil à VTT.

L' édition d' octobre enfin montre un tétras-lyre en pleine parade, seul sur un champ de neige. L' angle de vue choisi laisse le champ libre à maintes associations. Que voit le chevalier noir? Où sont passés ses adversaires? Livre-t-il un combat contre le sommet en arrière-plan?

Nous continuerons à provoquer votre regard l' année prochaine autant de fois que possible, afin qu' il reste éveillé et curieux face au monde merveilleux de nos montagnes.

Alexandra Rozkosny, rédactrice en cheffe ( trad. ) PORTFOLIO DES AL- PES

Provoquer le regard

Ja n vi er Fé vr ie r M ar s Ju il le t A o û t S ep te m b re A vr il M ai Ju in O ct o b re N ov em b re D éc em b re

P O R T F O L I O D E S A L P E S

Escalade

Arrampicata

Klettern

Feedback