Danger de décrochement spontané du mousqueton (Le -)

Les voies des Sonnenplatten, dans le Sarcatal ( Trentin ) sont rééquipées depuis l' été 1993. A l' aide de solides pitons collés. Deux pièces à chaque relais, de marque Cassiti. Pourtant, malgré ces mesures de sécurité, un grave accident s' y est produit - non pas en raison de la rupture d' un piton, mais du décrochement spontané du mousqueton.

Ce décrochement spontané était connu dans le cas des pitons de relais Bühler. Mais il est erroné de penser qu' il ne survient qu' avec ce genre de piton. Le danger de décrochement existe sur tout piton présentant une Le décrochement spontané du mousqueton est possible sur presque n' importe quel piton d' amener sur le piton le mousqueton de la dégaine. Mis ensuite sous charge, celui-ci s' est décroché ( voir illustration ) et la grimpeuse « auto-assurée » a chuté de toute la longueur de la corde de 45 m. Ce faisant, elle est tombée sur un grimpeur qui, par chance, était en second de cordée et s' en est par conséquent tiré avec des contusions et des éraflures. La collision a quelque peu adouci la chute de la jeune fille. Par miracle - compte tenu de la hauteur de la chute - celle-ci s' en est sortie avec des blessures relativement bénignes, soit une fracture d' une main et d' un talon, ainsi qu' une commotion cérébrale ( grâce au casque, sans lequel, selon toute probabilité, elle n' aurait pas survécu à sa chute ).

Quelles mesures de prévention appliquer au relais?

N' utilisez pour l' auto au relais que des mousquetons verrouil-lables. Les mousquetons à vis sont les meilleurs ( lorsqu' ils sont vissés !). Mais comme il arrive qu' on oublie de les visser, il existe des mousquetons ver-rouillables par torsion. Toutefois, même ce type de verrouillage peut s' ouvrir involontairement. Les plus sûrs sont ceux dont le verrouillage exige un mouvement longitudinal en plus du mouvement de torsion. Ou alors, on utilise des mousquetons à baïonnette. Qu' ils soient à vis ou par torsion, ces systèmes de verrouillage ne sont pas très appréciés, car ils com- pliquent un peu les manœuvres, par rapport au mousqueton ordinaire. Ce qui est cependant inévitable si l'on veut un verrouillage sûr.

Pour la liaison au baudrier, seule convient une sangle cousue ( conforme aux normes ) attachée à la boucle du baudrier cuissard au moyen du nœud montré sur le dessin ci-contre. Tout mousqueton supplémentaire, en particulier ceux des dégaines utilisées volontiers comme rallonge, représente un point faible.

Même les pitons à boucle On tenait jusqu' ici pour impossible le décrochement spontané d' un mousqueton passé dans un piton à boucle. Erreur encore, hélas, comme deux cas l' ont montré.

Au début de l' été dernier, au Torweg, à la Kampenwand ( Préalpes bavaroises ), le mousqueton d' une dégaine, sous la charge d' une chute, s' est décroché spontanément. En raison de l' allongement inattendu de sa Mesures pour empêcher le décrochement du mousqueton. Si l'on utilise une cordelette ou une sangle, attention: risque de mise sous charge transversale « a.

Seule une sangle cousue et conforme aux normes convient pour l' auto sur le baudrier ( nœud tête d' alouette sur la boucle du baudrier ) Sécurité, médecine, sauvetage Photo: Archiv DAV-Sicherheitskn mousqueton n' y trouve guère d' assise où se crocher. Les pitons avec arête supérieure horizontale sont beaucoup plus dangereux. Lorsqu' on le retourne, le mousqueton reste croche à l' arête supérieure du piton et, en cas de chute ou autre mise sous charge, il peut s' ouvrir.

Le retournement du mousqueton peut aisément survenir lorsque le premier de cordée, au-dessus du piton, traverse d' un côté à l' autre. Cela est arrivé à l' auteur de ces lignes, aux Sonnenplatten. Après avoir accroché une dégaine à un piton intermédiaire ( piton collé Cassin ), il a continué à monter en oblique à droite. Puis, constatant que cette direction était fausse, il a traversé à gauche. Le mousqueton doit alors s' être retourné et avoir reposé sur l' arête supérieure du piton. Le seul poids de la corde l' a décroché et la dégaine est tombée jusqu' au point où se trouvait le relayeur.

Si jusqu' ici, en Allemagne, les accidents par décrochement spontané du mousqueton se sont soldés au plus par des blessures, on a enregistré en France un accident mortel ( Verdon, voie Polpot ).

Quelle prévention aux points d' assurage intermédiaires?

Les grimpeurs qui chutent souvent ( en escalade sportive ) devraient prendre des mesures de précaution aux pitons clés, où « rien ne doit se passer ». Plusieurs possibilités s' offrent:

- installer un mousqueton verrouillable ( avec ou sans sangle express ), tel que le mousqueton Genius, de Stubaimettre deux dégaines juxtaposées, avec doigts des mousquetons opposés ( voir ill. p. 37poser une courte cordelette ou sangle avec mousqueton ( de préférence verrouillable; voir ill. p.37 ). Attention: risque de mise sous charge transversale du mousqueton.

Ainsi, sur le long terme, les chances de survie par « haute fréquence de chute » seront-elles plus élevées. Mais bien sûr, la meilleure recette consiste encore à... ne pas chuter du tout!

Pit Schubert, Munich ( trad. ) On a frôlé l' accident au Zundernkopf Nord chute, la victime semblait souffrir de blessures graves; mais celles-ci, à l' hôpital, se sont heureusement révélées moins sérieuses qu' on ne le pensait.

A la Rittlerführe, au Zundernkopf septentrional ( Oberreintal, Wetterstein ), un cas analogue s' est produit. Mis sous charge par une chute, le mousqueton d' une dégaine s' est décroché de la boucle. La chute n' en a cependant pas été allongée pour autant, car le mousqueton est resté croche à la tige du piton ( photo ci-dessus ). Coup de chance!

Possible avec n' importe quel piton Le décrochement spontané du mousqueton est possible sur quasi n' importe quel piton. Ceux qui ont une arête supérieure inclinée présentent moins de danger, car le

Feedback