De nouvelles grandes réserves naturelles dans les Alpes?

Faut-il créer de nouvelles réserves naturelles dans les Alpes ou agrandir le Parc national existant? Depuis quelques années déjà, cette question est à l' origine de bien des débats. Et le CAS doit également prendre position en faveur de l' une ou l' autre solution.

De nouvelles grandes réserves naturelles – un sujet très actuel Le thème des grandes réserves naturelles a été rendu public grâce au projet d' agrandissement du Parc national, puis grâce à l' initiative de Pro Natura pour la création d' un second Parc national. Cependant, d' autres idées ont également été lancées dans ce domaine 1.

L' été passé, la commission du CAS « Protection de la montagne » s' est penchée sur cette question, d' abord de manière générale, puis de manière plus

1 Cf. Les Alpes 12/1999 2 Voir aussi http://alparc.ujf-grenoble.fr/ 800-index.phtml 3 Cette position se trouve sur la Homepage du CAS www.sac-cas.ch. Après le vote négatif de la commune de Zernez en décembre 2000, ce projet a cependant été fortement freiné. 4 Celle-ci doit év. être présentée à la Conférence des présidents en automne 2001.

spécifique, en relation avec l' agrandisse projeté du Parc national. Aux questions de principes se sont ajoutés les aspects touchant le développement durable en région de montagne, ainsi que les problèmes du libre accès et de l' ex des cabanes CAS à l' intérieur des nouvelles réserves naturelles, encore au stade de projets.

Exclure l' homme? Non! Les termes de « réserve » et de « parc » suscitent auprès de nombreuses personnes une réaction de rejet, par peur de se voir interdire l' accès aux sites naturels. Cependant, les conceptions modernes des réserves prévoient rarement d' exclure l' homme. Elles cherchent plutôt à permettre une meilleure cohabitation entre l' homme et la nature, comme dans le Parc national français du massif des Ecrins 2, qui reste un des hauts lieux de l' alpinisme et où le CAF exploite ses cabanes en toute liberté. Une réglementation stricte n' est utile que dans quelques zones hypersensibles. Mais – on ne le dira jamais assez – la mise en place de grandes réserves naturelles est utile au maintien de la biodiversité et de la richesse de la nature et du paysage dans les Alpes suisses. Créer de tels lieux est même une stratégie importante pour la protection des espèces, de leur espace vital et du paysage.

Etapes ultérieures En octobre 2000, le Comité central du CAS a fixé, sur demande de la commission du CAS « Protection de la montagne » et en accord avec les sections locales, sa position relative à l' agrandis du Parc national 3. La commission élabore à l' heure actuelle un document d' information qui servira de base de discussion pour les membres du CAS. C' est sur cette base que la position globale du CAS au sujet des grandes réserves naturelles devra ensuite être soumise à l' approbation du Comité central 4. a

Jürg Meyer, préposé à la Protection de la montagne ( trad. ) Le Parc national aura-t-il bientôt de la concurrence?

to :a rc hi ve s J ür g M ey er

Feedback