Dépassement des compétences médicales du CAS | Club Alpin Suisse CAS

Dépassement des compétences médicales du CAS

A propos de l’article «Pass sanitaire exigé en cabane», paru dans «Les Alpes» 10/2021

Dans ces temps agités, on est surpris quasiment chaque semaine par une nouvelle annonce, souvent négative. Ainsi dans «Les Alpes», où l’on a pu réellement lire: «L’Association centrale du CAS appelle tous les adeptes de sports de montagne à se faire vacciner.» Quels diables l’ont-ils ainsi manipulé? Le CAS n’a aucune compétence médicale pour donner des recommandations de vaccination, encore moins d’y «appeler». Endosserait-il alors la responsabilité d’éventuels dommages causés par une vaccination, après que les fabricants s’y sont sagement refusés, et après que les médias étatiques ont intentionnellement caché tous les doutes? Pourtant, on peut se renseigner sur les dégâts causés par les vaccinations en consultant la page d’accueil de l‘European Medicines Agency ou de l’Institut Paul Ehrlich. Par exemple, ce dernier annonce pour l’Allemagne un nombre de 131 671 cas de complications consécutives à des vaccinations depuis le début de la campagne jusqu’au 1.8.21 – et ce ne sont que les cas annoncés. Quant aux conséquences à long terme, personne n’en a de toute façon aucune idée.

Il est révoltant que le CAS se mette au service de la propagande actuelle de vaccination, et cela témoigne d’un conformisme et d’un panurgisme qui ne sont pas une première dans l’histoire du CAS. On ne peut qu’espérer qu’avec son évaluation des conséquences de la vaccination il ne soit pas aussi dévoyé qu’au printemps 2020, lorsqu’il en appela à renoncer à des courses de montagne, une campagne plutôt moralisatrice qui ne signifie rien d’autre que désigner l’alpinisme (que le CAS promeut par ailleurs) comme un sport à haut risque. Quant à moi, je n’ai aucune envie d’avoir à interrompre par un beau jour une course en montagne à cause d’une myocardite ou d’une thrombose.

Pourquoi le CAS soutient-il la campagne de vaccination de la Confédération contre la Covid-19?

Il est très important pour le CAS que toutes les personnes pratiquant les sports de montagne puissent exercer leurs activités en montagne et dans les salles d’escalade. C’est pourquoi nous mettons tout en œuvre pour éviter la fermeture des cabanes ou des salles d’escalade en raison du nombre encore élevé de cas de Covid. L’introduction d’une obligation généralisée d’un certificat nous permet de maintenir sans restriction l’exploitation des cabanes et l’exercice de toutes les activités de sports de montagne.

Nous savons que nos membres ne sont pas unanimes quant à la vaccination contre le coronavirus. Les données scientifiques et épidémiologiques confirment cependant que la vaccination et la présentation du certificat Covid sont actuellement les mesures les plus efficaces en vue de retourner à la normalité dans un délai raisonnable. Si nous n’adoptons pas ces restrictions, nous risquons d’assister à une augmentation des contaminations, à des hospitalisations et à des décès, ce qui entraînerait de nouveau des restrictions importantes à la pratique sportive et au bon fonctionnement de la société.

Association centrale du CAS

Feedback