Derborence La nature et les hommes

Dieu, dit-on, ignore trois choses: ce que sait un dominicain, ce que pense un jésuite et le nombre d’espèces vivant dans le val de Derborence. Pour une bonne raison au moins: ce n’est pas une vallée, mais un site au fond du val Triqueut.

Derborence, ce sont les terribles éboulements de 1714 et 1749, réunis dans le roman de Ramuz et le film de Reusser. C’est aussi une région dont la splendeur à demi-sauvage ne craint aucune comparaison. Il n’est pas donné à chacun de faire l’inventaire des richesses disposées dans ce merveilleux décor. Comment le découvrir mieux qu’en le parcourant par les méandres de ses routes et sentiers, en compagnie d’un guide expliquant tous les secrets de ses roches, de ses eaux et de la vie qui en a pris possession?

Au long de 13 randonnées, les auteurs nous conduisent dans le pays de Derborence. Photos, commentaires poétiques et scientifiques familiarisent avec 775 espèces de végétaux, 37 de mammifères, 37 d’oiseaux et d’autres encore (batraciens, insectes, acariens, etc.). Les itinéraires sont cartographiés et décrits en détail, et l’on y suit pas à pas les avatars de l’aventure humaine dans ses plus téméraires entreprises. C’est éblouissant et vertigineux. A voir, à lire, à vivre!

Feedback