Des idées entre les extrêmes

A propos de l’article «112 000 citoyens en faveur de l’initiative pour les glaciers» paru dans «Les Alpes» 01/2020

La CAS soutient l’initiative pour les glaciers – c’est très bien! L’année passée, j’ai participé à un cours de formation continue pour les chefs de courses au col du Susten. Avec une collègue, nous étions les seules à être venues en transports publics, alors qu’il était possible d’arriver à temps pour le début du cours en prenant le car postal. Le covoiturage? Un flop là aussi, bien que la liste des adresses ait été fournie longtemps à l’avance. La plupart d’entre nous sommes conscients que le renoncement individuel ne permettra pas de venir à bout du problème – et c’est une excuse qu’on affectionne. Mieux vaut en effet «augmenter la pression sur les politiques». Mais entre ces deux extrêmes, n’y aurait-il pas des améliorations à entreprendre pour le CAS? Un taxi collectif du CAS? Un rabais sur le billet en transports publics compris dans le coût du cours? Snow’n’Rail existe depuis des années...

Feedback