Dispositions plus sévères pour les guides

Le Conseil fédéral a renforcé l’Ordonnance sur les guides de montagne et les organisateurs d’autres activités à risque. A partir du 1er mai, une autorisation est nécessaire pour pouvoir proposer des activités outdoor à but commercial. Jusqu’ici, cette obligation ne touchait que les organisations ayant un chiffre d’affaires dépassant 2300 francs par an. Les offres du Club alpin suisse ne sont pas concernées. Elles sont en effet proposées par des bénévoles et s’adressent à ses propres membres.

Feedback