Donner envie de grimper Portfolio des Alpes de Laurent de Senarclens

Laurent de Senarclens ( 36 ans ) ne s' est lancé que tardivement dans la photographie. Avant cela, ce dessinateur de formation pratiquait le snowboard avec passion, vivait de petits boulots et, lorsque la neige désertait nos montagnes, il s' en allait parcourir le monde. C' est lors de son dernier long séjour à l' étranger, au Yémen, qu' il s' est mis sérieusement à la photographie. De là, les premiers stages au sein de quotidiens n' étaient plus très loin. « La photographie de presse est ce qui me convient le mieux, en raison de sujets toujours différents et de rencontres captivantes », affirme le Lausannois de naissance. Ce qui le comble, c' est d' être capable de rendre au plus juste ce que les autres ont à montrer. Cela exige selon lui d' être patient et de savoir attendre le moment propice. Comme de nombreux autres photographes, il a été fortement marqué par le travail d' Henri Cartier-Bresson. Et il est convaincu qu' une bonne photographie peut déployer ses effets presque partout. « Pour moi, la photographie fonctionne de la même manière que la musique, explique Laurent de Senarclens, car elle lui est en ce point semblable que l'on n' a pas besoin de la connaître où de la comprendre pour être touché. »

Outre la photographie de presse, il est un autre sujet pour lequel il est prêt à attendre le moment propice: les grimpeurs. Ce sont la plupart du temps des amis qui reproduisent pour lui des heures durant les mêmes mouvements, les mêmes sauts, les mêmes chutes, tout cela pour une image qui doit donner envie de grimper, en se passant des mots. Y parvenir est son objectif. Portfolio des Alpes.

Feedback