Emilio Balli (1855-1934)

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Emilio Balli ( 1855-1934 ) Esprit universel au sens propre du terme ( il avait participé en 1878 à un voyage autour du monde organisé par des savants français ), Emilio Balli avait fonctionné de 1886 à 1900 comme viceprésident du Club Alpin Tessinois. Originaire de Locamo, naturaliste et archéologue, numismate et alpiniste, il se fit remarquer par ses travaux dans ces divers domaines. En 1898, il vit la réalisation de son projet de doter sa ville natale d' un musée d' histoire naturelle. Alfredo Pioda, président de la Société du musée, fit appel à lui comme directeur et organisateur des collections en formation. C' est dans deux chambres du bâtiment scolaire qu' il réunit tout d' abord la précieuse collection de minéraux, oubliée chez des particuliers, créée par Luigi Lavizzari, ainsi que les manuscrits et les herbiers du botaniste locarnais Alberto Franzoni ( 1817-1886 ). La section archéologique accueillit ses trouvailles provenant de sépultures romaines. Il les avait fait extraire du sol, à ses propres frais, à Tenero, puis à Cavigliano et Muralto.

Il s' intéressait tout spécialement aux coquillages. Déjà comme jeune étudiant, à Monza, il consacrait ses heures de liberté à la recherche de ces carapaces de mollusques sur les rives du Lambro, suivant ainsi l' exemple d' un autre grand naturaliste tessinois, l' abbé Giuseppe Stabile ( 1826-1869 ), qui s' était distingué dans le domaine de la conchyliologie. Balli a d' ailleurs rédigé, à l' occasion du 50e anniversaire de la mort de ce précurseur, un mémoire remarquable en son honneur.

Au point de vue alpin, les recherches de Balli se sont surtout étendues à la vallée supérieure de la Maggia. Dans Y Annuaire tessinois de 1886, il relate son ascension du Piz Brunescio ( 2428 m ) et du Monte Castello ( 2109 m ). Un récit de sa plume d' une course de section au Pizzo Centrale, les 30 et 31 juillet 1887, mentionne que, pour la première fois, une Tessinoise, Madame Adele Bonza-nigo, s' était révélée alpiniste de qualité. Il exprimait, à cette occasion, l' espoir que cet exemple fût bientôt suivi du côté féminin au Tessin.

En 1934, Balli fut nommé membre d' honneur de la section Ticino du S. Giuseppe Ritter

Feedback