En funiculaire sur le Cervin

J’ai lu avec un intérêt passionné la série d’articles sur les chemins de fer de montagne (Les Alpes 11/2011, 12/2011, 1/2012), très bien écrits et admirablement illustrés.

J’ai passé l’été 1951 à grimper dans la région de Zermatt. Le mauvais temps m’a contraint à descendre de la Theodulhütte sur Breuil, où de lourds bulldozers arrachaient systématiquement les vieux chalets : ce qui avait été un mayen devait se muer en station de ski au goût du jour. Désireux de participer au développement touristique florissant de Zermatt, les Italiens envisageaient de construire un téléphérique de Breuil au Cervin. Une grande campagne d’opinion fut lancée contre ce projet, à l’appui de laquelle on trouvait aussi des listes à signer dans tous les hôtels et pensions de Zermatt. Ce n’est pas en Suisse seulement que l’opposition fut assez forte pour torpiller ce genre de projet.

Feedback