Entre châtaigniers et blocs

Le temps frais facilite l’accroche des prises: de nombreux grimpeurs en apportent actuellement la preuve éclatante.

Bloc

En novembre, Giuliano Cameroni1(16 ans) a maîtrisé The Dagger (8b+) à Cresciano. C’était son premier bloc dans ce degré de difficulté. Il a ensuite résolu au même endroit Les Feux de la Vampe (Fb 8b) et le départ à vue de Dreamtime (Fb 8a+). Il a encore escaladé I portici (Fb 8a+).

Ronny Birchler2 (36 ans) a réussi deux 8a+ à Chironico: Soliwork et Doctor Jump.

A Chironico également, Martin Keller (36 ans) a ajouté un départ plus logique et plus bas à son bloc A cat on a hot thin roof. Maintenant, A cat on a hot thin roof (low) (Fb 8b) attend un deuxième maître.

En automne, la Tessinoise Prisca Calzascia3 a résolu deux coups de maître: Confessions of a crap artist (Fb 7c) à Chironico, puis Scary Xmas (Fb 8a) au col du Gothard.

Le Suisse Nicolas Delaleu, qui vit en Norvège, s’est rendu maître de quelques blocs, dont Dulcifer (Fb 8a+) dans les Schöllenen.

Samuel Ometz(18 ans) a maîtrisé deux fois du 8b (Aquila et Classe tous Risques) à Massongex. D’autre part, il s’est assuré Astérie (Fb 8a+) et Taurus (Fb 8a) à Murgtal.

David von Allmen(30 ans) était encore à Fontainebleau (F) début décembre. Il y est venu à bout de la redoutée dalle de Duel (Fb 8a), avant de s’adjuger Karma (Fb 8a+).

Voies

Chris Frick(45 ans) a réussi en octobre ce que l’on suppose être la première escalade après travail de la troisième longueur de La Cathédrale dans la «Paroi des Romains», près de Moutier. Il l’a évaluée à du 8b.

Andi Winterleitnersemble être le premier à avoir répété Caresse Mentale (8c), dans les Gastlosen.

Alors que l’hiver suspendait tôt déjà des glaçons à nos rochers, les conditions étaient encore parfaites plus au sud pour de longues voies: Nina ­Caprez a escaladé Guère d’usure (8c) à Claret (Alpes-de-Haute-Provence, France) le 7 décembre.

En décembre aussi, la Genevoise Anouk Piola (25 ans) a réussi Highlander (8a+) à Orpierre (Hautes-Alpes, France) au deuxième essai.

Parois

Le jeune Jonas Schild4(21 ans), de Hasliberg, a escaladé Zahir (8b+) dans les Wendenstöcke. Bien que sa performance remonte au mois de juillet, elle mérite une mention dans ces lignes. Il a dû s’y prendre à quatre fois pour venir à bout en un jour des huit longueurs de la voie.

Last, mais sûrement pas least, il faut encore signaler l’exploit de ­Roger Schäli5(35 ans): sept ans après l’ouverture de sa voie Emergency Exit (8a) à l’Eiger Rotstock, il a réussi le 12 juin 2013 l’escalade complète de ses dix longueurs, sans chute. Grimpeur professionnel, il ne semble pas pouvoir se détacher de la face nord de l’Eiger. En août, il a accompli en 14 heures avec Robert Jasper la première escalade en libre de la célèbre Direttissima Ghilini-Piola, «une escalade difficile et très exposée». Cette escalade extrême d’une difficulté estimée à 7c, «dans du rocher friable sur une paroi haute de 1400 mètres, avec des assurages souvent très incertains, a été une entreprise très ardue et risquée», a précisé Roger Schäli.

Feedback