Escalade de blocs dans le Lindental (Geismeflue BE).

Le CAS a fini par comprendre que la réglementation avec des permis, négociée pour le site d' esca de blocs dans le Lindental, est ni judicieuse, ni applicable. Dans l' attente d' un accord, les grimpeurs sont priés de respecter la trêve et de renoncer à l' escalade de février à juin.

Après de nombreuses discussions sur l' élaboration d' un accord et l' applica d' un règlement ( auquel il s' agi de se soumettre de façon volontaire et qui comprendrait une période de renoncement à l' escalade de février à juin ainsi qu' une exploitation réglée par un permis ), le CAS a constaté que l' introduction d' un permis n' a pas de sens et qu' il est difficilement envisageable dans la pratique. Pour le moment, aucun accord n' a été signé avec l' Inspectorat de la protection de la nature. Ce dernier s' efforce de trouver un règlement pour la modification de l' arrêté sur les zones protégées. Dans le même temps, il a mandaté un ornithologue, qui suit l' évolution de l' avifaune sur les falaises.

Nous faisons appel à tous les grimpeurs, suivant la procédure légale de 1997 engagée par les grimpeurs et le CAS contre l' Inspectorat de la protection de la nature, afin qu' ils respectent la trêve et renoncent à grimper de février à juin. Vous agissez ainsi dans l' intérêt de la nature, mais aussi dans notre propre intérêt, pour que nous puissions encore faire de l' esca sur ce site.

Feedback