Escalade, glamour et chocolat Une fin de saison couronnée de succès

Le second semestre de l' année 2006 a été, pour les grimpeurs suisses de compétition, passionnant et plein de succès. Le point d' orgue national a été le Championnat suisse d' escalade de vitesse, qui s' est déroulé le 7 octobre à la gare centrale de Zurich. Avec des invités de marque, du spectacle et des compétitions palpitantes, la manifestation a suscité un large intérêt.

Habituellement, lors des compétitions nationales, l' atmosphère est plutôt familiale dans les salles de grimpe. Les concurrents n' ont donc pas l' habitude de grimper devant un si vaste public. Chez les jeunes participants, la nervosité était bien apparente en ce 7 octobre. En revanche, ceux qui avaient de l' expérience ont semblé apprécier ce parterre inhabituel sans toutefois perdre de vue l' essen Vue du haut des voies sur la gare de Zurich, le 7 octobre 2006. Le matin déjà, lors des tours de qualification, des centaines de personnes se sont arrêtées pour admirer les grimpeurs Plusieurs personnalités ont honoré le Championnat suisse d' escalade de vitesse de leur présence, et se sont prises au jeu: l' ex Suisse Bianca Sissing s' est avérée plus douée que l' actuel Mister Suisse, Miguel San Juan Cédric Lachat ( devant ) se joue des lois de la pesanteur: le Jurassien a été le seul à gravir la paroi de 17 m de haut en moins de 10 secondes. C' est ainsi qu' il a emporté la victoire au Championnat suisse de vitesse, à Zurich devant Martin Jaggi Photo: Jürg Schellenberg Photo: Alex W ydler Photo: Urs Bucher/EQ Images tiel, c'est-à-dire la réalisation d' une bonne performance. Dalia Hamdy, par exemple, troisième du classement général de la Swiss Climbing Cup, a pris les choses avec un calme professionnel. « Evidemment, c' est magnifique de pouvoir montrer ses talents dans un endroit pareil, mais je n' en tiens pas compte pendant que je grimpe. Je me concentre complètement sur l' itinéraire et sur mes mouvements. » Néanmoins, les cris d' en des spectateurs ne lui ont pas échappé. Devant tout ce public, le vice-champion d' Europe d' escalade à vue, Cédric Lachat, a réalisé un exploit. En effet, seul le Jurassien a réussi à parcourir la voie ( environ 6b ) en moins de dix secondes et à décrocher ainsi le titre de champion suisse de vitesse, devançant clairement Martin Jaggi et Daniel Winkler. L' entraîneur national Hanspeter Sigrist souligne l' importance d' une telle manifestation pour le sport de compétition: « Outre les compétitions dans les salles habituelles, ce qui est décisif pour le développement à long terme du sport de compétition, ce sont les manifestations qui attirent les médias. Or ces dernières ne peuvent être réalisées qu' avec des parrainages ». La compétition de vitesse n' aurait ainsi pas pu avoir lieu dans le grand hall de la gare de Zurich sans Toblerone.

Alexandra Eyer, la grimpeuse la plus ti-trée de Suisse jusqu' ici, n'a pu participer à aucune des compétitions de la saison passée de l' Elite Dames pour cause de blessure à une épaule. Ses concurrentes ont donc profité de son absence. Fin août, à Meiringen, Dalia Hamdy, de Beng-len, s' est hissée sur le podium; début septembre, c'est Christina Schmid, de Neuenegg, qui a maîtrisé l' escalade de bloc sur la Mühleplatz de Thoune. A Schlieren, la compétition de vitesse a été remportée par Anouk Piola, de Plan-les-Ouates; enfin, à la gare de Zurich, c'est Nina Caprez, de Kublis, qui a été la plus rapide et qui a finalement remporté la coupe grâce à ses bonnes performances au cours de l' année. Le 21 octobre, au Magnet de Niederwangen, la série a pris fin et la Zurichoise Alexandra Eyer, complètement remise, a remporté aisément la dernière compétition de la saison et laissé planer l' espoir de victoires internationales l' an prochain. Dans la catégorie Elite Messieurs, c' est Cédric Lachat qui s' est imposé et qui a pu emporter la Coupe grâce au classement général qu' il a dominé à nouveau. Difficile de dire combien de compétitions nationales il a gagnées. « Je ne compte pas mes victoires », déclare, modeste, le grimpeur. Et ce n' est qu' à Meiringen qu' il a été dépassé par Thomas Schmid, de Neuenegg. A Schlieren, lors de la compétition de vitesse, c' est Kevin Hemund, de Kappelen, qui s' est imposé parce que Cédric Lachat, le même jour, était occupé à gagner une huitième place à la Coupe du monde qui se déroulait à Marbella, en Espagne.

Feedback