Fin d'un siècle d'histoire de l'alpinisme Décès de Riccardo Cassin

Riccardo Cassin nous a quittés le 6 août 2009 à l' âge de 100 ans, alors qu' il séjournait dans sa résidence d' été de Piani Resinelli, perchée sur les hauteurs de Lecco, au bord du lac de Côme et au pied de la Grigna qu' il aimait tant. C' est ici qu' il s' était lancé dans l' escalade, il y a de cela huitante ans. Ses nombreuses premières d' avant la Seconde Guerre mondiale firent de lui une légende.

Sur l' avis de décès affiché le 7 août dernier dans tout Lecco et, près de 1000 mètres plus haut, dans la petite localité de Piani Resinelli, il était écrit, en toute humilité et non sans émotion: Riccardo Cassin, « Alpinista ». Pour qui s' intéresse à l' histoire de l' alpinisme et qui était de passage ces jours sur les bords du lac de Côme, une courte halte à Lecco s' impo. Cassin était l' un des derniers représentants de cette grande époque de l' al qui précéda immédiatement la Seconde Guerre mondiale et il était entre autres membre d' honneur du CAS. Avec sa mort, c' est toute une époque de l' alpi qui a pris fin. Ses obsèques ont d' ailleurs été suivies par des centaines de personnes: famille, amis, alpinistes, représentants des autorités et, bien entendu, compagnons des « Ragni di Lecco » ( « Araignées de Lecco » ), le club d' alpi local dont Cassin était membre depuis des décennies.

C' est en 1929, alors qu' il avait 20 ans, que Cassin fit ses débuts en tant que grimpeur. Dès 1930, il ouvrit ses premières voies dans les montagnes situées aux environs de Lecco, avant de s' atta à d' autres massifs. Au nombre de ses premières les plus importantes figurent la paroi sud-est de la Torre Trieste dans le groupe de la Civetta ( août 1934, avec Vitali et Pozzi ), la paroi nord de la Westliche Zinne ( août 1935, avec Ratti ), la paroi nord-est du Piz Badile ( août 1937, avec Ratti, Esposito, Molteni et Valsecchi ) ainsi que le pilier Walker dans les Grandes Jorasses ( juillet 1938, avec Esposito et Tizzoni ). La Seconde Guerre mondiale, qui vit Cassin et ses compagnons lutter contre le fascisme aux côtés des partisans italiens, mit fin à son activité de pionnier. Après la guerre, il se lança dans la production de matériel d' alpinisme. Ainsi, il posa la première pierre de la firme « Cassin », spécialisée dans les sports de montagne, qu' il dut céder cinquante ans plus tard à sa concurrente Camp.

Feedback