Génération future

A propos de l’article «Le grimpeur qui s’élève dans la droiture» paru dans «Les Alpes» 2/2020

Les amateurs de sports d’extérieur prennent beaucoup l’avion, notamment pour passer d’un continent à l’autre. Leur objectif est d’engranger de belles expériences variées dans cette nature qu’ils vantent tant. Même s’ils savent que nous détruisons ainsi l’objet aimé par une consommation extrême à un rythme effréné, beaucoup ne renoncent pas à partir dix jours au Japon pour faire deux-trois virages à skis sur quelque colline toute tracée.

A l’instar du grimpeur Dimitri Vogt, la génération future pense d’abord à demain, à l’avenir de notre planète et aux générations suivantes. Chapeau à lui de donner la priorité à son empreinte écologique plutôt qu’à ses potentiels succès et à ses expériences! Chers membres du CAS, sportifs et habitants temporaires de la planète Terre, agissez s’il vous plaît avant qu’il ne soit trop tard!

Feedback