Haut niveau du team d’expéditions du CAS

Dix des 24 candidats initiaux ont franchi les premières étapes pour ac­céder au team d’expéditions du CAS. Ils ont dû prouver leurs compétences sur paroi d’escalade et en dry-tooling. Leur condition physique a en outre été mise à l’épreuve lors d’une course d’un dé­nivelé de 1000 mètres au Chistihubel (2216 m) dans le Kiental. Selon Bruno Hasler, responsable formation, les candidats ont réalisé d’excellentes performances. «J’ai été surpris de leur haut niveau», a-t-il confié.

Contrairement au dernier team d’expéditions, auquel Christelle Marceau avait donné la touche féminine, la nouvelle mouture sera exclusivement masculine. Selon Bruno Hasler, une seule candidate avait postulé. Elle n’est toutefois pas parvenue à se qualifier dans les dix premiers. De manière générale, l’alpinisme classique compte moins de femmes que l’escalade sportive.

Prochaine étape test, une course de plusieurs jours en haute montagne. «Les compétences sociales de ces jeunes gens y seront aussi en jeu, affirme Hasler, car en alpinisme d’expédition, l’esprit d’équipe joue un grand rôle.»

Le but de ce projet est d’entraîner et d’encourager l’alpinisme classique en terrain mixte exigeant. Les participants y bénéficieront d’une formation complète permettant d’entreprendre des courses exigeantes en terrain alpin. Cette formation de trois ans se terminera par une expédition, et les jeunes alpinistes seront suivis par une équipe de la Schweizer Fernsehen (SRF).

Feedback